inoccupé

registre moderne : 6 fréquence : 5

inoccupé

n.

Détenu sans travail (prison)

Usage : prison, carcéral

1972 il y avait 600 inoccupés de plus dans les prisons. 1972. Le crépuscule des prisons 2000 les prisonniers sans travail, sans activité et sans visite (les « inoccupés », selon l'expression consacrée) demeurent enfermés 22 heures sur 24 2000. Femmes en prison - Dans les coulisses de Fleury-Mérogis 1974 Inoccupé. Je n'avais pas encore eu droit à ce qualificatif. La direction me l'attribue dès ma sortie du mitard. En fait, les inoccupés sont considérés comme la lie de la centrale et traités comme tels. 1974. Ancien détenu cherche emploi 1974 Je me retrouve aux inoccupés avec une vingtaine de copains. 1974. Ancien détenu cherche emploi 1976 Raf, qui ne voulait pas travailler malgré les menaces du directeur, s'était vu diriger à l'atelier n°13 : celui des inoccupés. 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza 1977 Une commission de classement composée du chef de service, d'un gradé et d'un éducateur décide, deux fois par semaine, de l'affectation des arrivants : ateliers, classes, auxiliaires ou… inoccupés. Les places sont limitées et le nombre des inoccupés (vingt-trois heures sur vingt-quatre en cellule) est élevé. 1977. Les jeunes en prison. On nous enfonce <6 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 465