caboulot

date : 1846 registre ancien : 6 registre moderne : 5 fréquence : 48

caboulot n.m.

Cabaret, cabaret infime, cabaret de bas étage, débit de boissons populaire ; brasserie où on est servi par des femmes ; bal musette, cabane, guinguette ALL : Kneipe / ANG : a common bar

Synonyme : débit de boissons, bar, café, cabaret Usage : alcool, ivrognerie, boire

2746_poilus_au_caboulot.jpg: 1020x719, 109k (28 avril 2017 à 17h45)

1887 Connaissant à fond ces pauvres détenus si adroits à tirer des carottes, je sais que, tant qu'ils sont en prison, ils sont pleins des meilleures intentions ; mais à peine ont-ils entendu tirer le dernier verrou qui leur rend la liberté, que toutes ces belles promesses vont sombrer dans le premier caboulot qu'ils rencontrent. 1887. Le monde des prisons 1864 C'était le nom d'un caboulot / Où l'on buvait l'absinthe en pot. / C'est là qu'on rencontrait souvent / La grisette avec l'étudiant. 1864. Almanach des misérables. Parodie en vers 1907 Les mastroquets, l'air rigolo, sur le seuil de leur caboulot 1907. La soularde 1931 Le doux caboulot (titre) 1931. Le doux caboulot 1936 dans le petit bal musette, dans le très gentil caboulot 1936. C'est un petit bal musette 1875 La multiplicité des cabarets, des restaurants de bas étage, des crèmeries, de ces milles établissements douteux que l'argot moderne appelle des bouis-bouis et des caboulots a rendu inutiles ces cuisiniers fixes ou vagues 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870 <6 citation(s)>

Cabaret infime, pauvre gite : sens du mot dans la Bresse et dans le Jura (SAINXIX) / Caboulot n'est pas juste, on devrait dire maison de tolérance ; cette expression a pour berceau le quartier latin (VIR) / Caboulot a d'abord été au milieu du XIXe le nom d'un cabaret parisien, d'après un mot franc-comtois et bressan désignant un réduit où l'on enferme un jeune animal dans une écurie pour le protéger des accidents (MCC) / Mot franc-comtois, «réduit» puis «loge dans une étable», de boulo(t) «petit local pour animaux», p.-ê. du celtique *buta «hutte» ou, d'après Guiraud, de boulin «trou du colombier» (de boule), et initiale ca-, p.-ê. due à un croisement avec cabane (GR) / 1846 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 135