boulot

registre ancien : 8 registre moderne : 6 fréquence : 278

boulot & bouleau ; boulo ; au boulot ; monter au boulot ; petit boulot ; sale boulot ; faire son boulot ; faire son petit boulot ; faire du boulot ; se mettre au boulot ; aller au boulot ; avoir du boulot pour ; connaître son boulot ; beau boulot ; faire du bon boulot ; se remettre au boulot ; remettre au boulot ; chercher du boulot ; au boulot ; perdre son boulot ; trouver du boulot n.m.

Travail, métier, profession (à l'origine : travail ouvrier) ; besogne, travail à faire ; □ emploi alimentaire, temporaire ou de peu d'importance ; □ travail immoral, risqué ; □ travailler, faire son travail, remplir ses obligations ; □ au travail (encouragement) ; situation (mauvaise) ; □ (avoir du b.) avoir bcp de travail à faire ; □ être compétent ; beau travail ; faire du bon travail ; □ reprendre le travail ; remettre au travail ; □ perdre son emploi ; trouver un emploi ALL : Arbeit / ANG : hardwork ; job ; work

Synonyme : emploi, métier, profession, travailler, faire un travail, travail

2720_les_vacances_quel_boulot.jpg: 741x1130, 219k (21 juillet 2017 à 02h45) 2720_retraite_sacree_les_jeunes_au_boulot.jpg: 507x730, 137k (21 juillet 2017 à 02h45)

1999 J'avais arrêté l'école à dix-huit ans. Dans la foulée, j'ai pris un petit boulot de pompiste dans un garage de Malines pendant deux ans. Ensuite, il a bien fallu que j'y passe. Quinze mois de service militaire à Siegen, en Allemagne, comme chauffeur du colonel. 1999. Massacre à la chaîne 1965 Regardez ce pauvre curé qui marche sur les morceaux de ses statues : il aura du boulot pour recoller tout ça ! 1965. La débâcle 1957 Il préférerait plutôt raquer quelques ronds à un autre gas pour faire le sale boulot. 1957?. Dix ans de frigo 1935 Le Jean d'Ust, c'est une pension de famille. Vous ferez tranquillement votre petit boulot, et personne ne vous embêtera. 1935. Mer Noire 1975 prends garde à ta peau, à ton fric, à ton boulot 1975. Société tu m'auras pas 1975 y parle de se mettre au boulot, de plus traîner dans les rues 1975. Gueule d'aminche 1980 il est encore viré, c'est le quatrième boulot depuis le début de l'année 1980. Baston 1981 Elle a un super boulot 1981. Banlieue rouge 1969 Il avait fait du bon boulot sans prendre tellement de précautions 1969. Les flics 1956 Quand son boulot s'achève elle s'en va à son tour chercher un peu de rêve 1956. L'accordéoniste 1904 j'suis fier, moi d'ma nature, j'ai cherché du « boulo » j'en ai pas trouvé 1904. Les robes noires 1954 Qu'est-ce que tu dis de ce boulot [mauvaise situation], Manuel ? 1954. L'Aristo chez les tricheurs 1982 Chômage, petits boulots en interim, re-chômage. Insupportable 1982. Qui vous parle de mourir ? 2004 comme la plupart des autres femmes de chambre sont en grève, Maman a mille fois plus de boulot. 2004. Kiffe kiffe demain 1980 Non ! Non ! Je n'irai pas au boulot demain ! 1980. Je ne veux plus aller à l'école 1931 Quand même, Laurent, c'est un sale boulot que nous faisons [jeter des cadavres] ! Si on est faits, c'est la butte ! 1931. Coeurs féroces... Amours farouches - Roman du milieu (chez les gangster de France) 1986 Certains, à peine terminée leur nuit devant une machine à coudre, se dirigent déjà vers la place du Caire où se tient la bourse aux petits boulots. 1986. Rue Saint-Denis. Rites, personnages et secrets du quartier le plus chaud de Paris 2002 Titulaire d'une licence de droit depuis un an, l'homme vivait de petits boulots, et il fut écroué à la maison d'arrêt. 2002. Flic à Tours 1999 Ils reviendront un mois après pour tuer sur les hauteurs de ma ville mon ami Michel S. C'est du sale boulot. 1999. Deux frères - flic et truand, première partie (Michel) (le truand) 2006 le contrôleur général Sasia connaît son boulot. Il est même une légende dans la police. 2006. Place Beauvau - La face cachée de la police 2006 Les trois élus marseillais considèrent que le « super-préfet » a remis les flics de Marseille au boulot. Pour preuve, la délinquance baisse. 2006. Place Beauvau - La face cachée de la police 1995 le temps que l'alarme soit donnée, le feu avait déjà fait son boulot. 1995. Debout les morts 1978 Bon, assez rigolé, j'ai du boulot, moi 1978. Franck Margerin présente : un savant fou, Raoul Aronde, Marcel Kermès 1916 « Quel boulot ! quel boulot ! » disaient les infirmiers. Oh oui ! du « boulot » à bouche que veux-tu ! De tous côtés, à la file indienne, par groupes, ou deux à deux, […] les blessés arrivaient. 1916. Journal d'un simple soldat. Guerre-captivité 1914-1915 1917 Le sergent de semaine paraît au seuil du gourbi et, de sa plus belle voix de commandement, il donne cet ordre, simple et toujours attendu : –Au boulot ! 1917. Le chass'bi. Notes de campagne en Artois et en Argonne en 1915 1990 –Vous avez un boulot ? 1990. L'étage des morts 1915 Tu as dû voir dans le journal que nous avons exterminé un régiment de Boches dans l'Argonne ; nous faisons, vois-tu, du bon boulot. 1915. (correspondance) Les cinq mois de campagne d'un ouvrier parisien (2) 1971 Je volais tout le temps, je ne pouvais pas m'empêcher de faucher, j'ai perdu mon boulot. 1971. Histoire de Michèle 1970 Si Tudons devait s'intéresser à tous ceux qui ont un petit côté mystérieux aux yeux des filles, ça lui ferait du boulot… 1970. Échelon de destruction 1954 Il me parlait de la retraite, du petit boulot bien tranquille derrière un grillage. 1954. Les portes de l'aventure 2003 on se retrouvait à bouffer dans un restau à côté du service puis on montait au boulot après 2003. Entretien réalisé par F. Liaigre en mars, avril et juin 2003, dans Les récits de vie de policiers 2004 c'était comme une partie de campagne être commissaire de police à Mende à l'époque, ça n'avait rien de difficile […] c'était… c'était comme des vacances, je faisais mon petit boulot tranquillement… 2004. Entretien réalisé par R. Zauberman le 8 juillet 2004, dans Les récits de vie de policiers 2004 Dans la police, plus vous êtes élevé en grade, plus vous avez du boulot. 2004. Entretien réalisé par G. Castaing le 11 octobre 2004, dans Les récits de vie de policiers 1947 Benito était convaincu que La Poigne et lui feraient plus de boulot à eux deux que vingt miliciens réunis. 1947. Fleur-de-Poisse 2001 Vous savez ce qu'on va me demander ? On va me demander de faire tout le sale boulot. Philippeville en pire ! Je ne suis pas né pour nettoyer la Casbah. 2001. Services spéciaux. Algérie, 1955-1957 2011 Heureusement, certains se calment avec l'âge. Ils trouvent du boulot, fondent une famille, et s'éloignent de leur réseau de potes. 2011. Un militant, trois poules (suivi de La Citouche) 2007 certains jeunes refusent de travailler. Ils trouvent que le RMI, quelques petits boulots non déclarés et la vie à la campagne, c'est mieux que d'aller travailler à Montpellier ! 2007. La défaite en chantant (Conversations avec Dominique de Montvalon) 1978 Des mois et des années là-dedans [travail à la chaîne] ? Non, plutôt la fuite, la misère, l'incertitude des petits boulots, n'importe quoi ! 1978. L'établi 1982 Nous allons l'installer sur la carcasse du H 19 de Blondeau, que nous avons ramené du Filaoussène. Allez, au boulot ! 1982. Les hélicos du djebel. Algérie 1955-1962 1911 Qu'un autre que mezigue pouvait sucer la pomme à Linette pour le plaisir, sans que je le sonne !… Non, mais… La preuve, dis donc, c'est que je suis sur les joncs et près d'être sapé parce qu'elle s'est permis un extra en dehors du bouleau !… 1911. Le journal à Nénesse 1911 ça me recoquerait de savoir qu'elle a encore un peu de courage pour y aller de son bouleau sans se crever de trop… 1911. Le journal à Nénesse 1953 là où il est le plus fort, c'est pour casser une porte. Vous penserez ce que vous voulez, mais c'est drôlement chouette de monter casser avec un gars qui connaît son boulot. 1953. De la boue et des roses 1976 en racontant des craques à sa mère. Soi-disant qu'il avait trouvé du boulot… Tu parles ! Casser les magases. Oui ! 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza 1977 Il revient d'Allemagne. Il vit sur les routes, de petits boulots quand ils se présentent. Arrêté dans les couloirs du métro, il faisait la manche. 1977. Les jeunes en prison. On nous enfonce 1977 –Et de quoi vivez-vous ? –On se débrouille, des petits boulots, des rapines. Je veux être indépendant. 1977. Les jeunes en prison. On nous enfonce <45 citation(s)>

BOULOT, subst. masc. Pop. Synon. de travail. A. [L'accent est mis sur la fonction et la régularité du travail effectué] Chercher, donner du boulot; un petit, un vrai boulot; les heures de boulot; partir au boulot; métro, boulot, dodo. C'est fini la rigolade. Maintenant, au boulot (GIONO, Un de Baumugnes, 1929, p. 37). Je ne dis pas. Tu fais ton boulot, il n'y a rien à te reprocher (SARTRE, Les Mains sales, 1948, 2e tabl., 1, p. 38). B. [L'accent est mis sur la quantité de travail effectué] Il a fait du boulot, pendant qu'toi tu r'gardais les hirondelles (BENJAMIN, Gaspard, 1915, p. 22); ... oh ! Je sais bien qu'il y aura du boulot pour que ça finisse, et plus encore après. Faudra bosser. Et j'dis pas seulement bosser avec les bras (BARBUSSE, Le Feu, 1916, p. 177). C. [L'accent est mis sur la qualité du travail] Un drôle de boulot! Mes jeunes gens sont gonflés à bloc; je les ai bien en main; ils font du bon boulot (VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p. 127). Prononc. 1. Forme phon. : [bulo]. 2. Homon. bouleau. Étymol. ET HIST. 1881 bouleau « action, bagarre » (A. RIGAUD, Dict. de l'arg. mod.); 1900 « travail » (J. RICTUS, Doléances, p. 69 dans SAIN. Tranchées, p. 23). Orig. obsc.; peut-être déverbal de boulotter2* (FEW t. 1, p. 609b; ESN.) ; l'hyp. d'une dérivation sém. de bouleau* « bois difficile à travailler et qui donne beaucoup de travail aux menuisiers », d'où « travail pénible » (SAIN. Tranchées, p. 23) semble peu probable, rien ne confirmant l'emploi du terme en menuiserie; peut-être langage des forestiers, le bouleau poussant très vite dans tous les terrains aux confins des villages, et son bois servant notamment à fabriquer des sabots (cf. il y a du bouleau à abattre et abattre du travail). (tlfi:boulot) /

Boulot, ou bouleau : terme technique employé d'abord par les ébénistes du faubourg Saint-Antoine (bucher le boulot) (SAINXIX) / Ce mot a pris naissance d'abord chez les sculpteurs sur bois parce que tout morceau de bois à travailler est un bouleau ; cette expression s'est ensuite étendue à tous les corps de métier (VIR) / Cabinet-makers dislike to carve bouleau (birchtree) (MAR) / Probablt de boulotter = travailler (GR) / Orig. obsc. ; peut-être déverbal de boulotter (FEW t. 1, p. 609b ; ESN.) ; l'hyp. d'une dérivation sém. de bouleau « bois difficile à travailler et qui donne beaucoup de travail aux menuisiers », d'où « travail pénible » (SAIN. Tranchées, p. 23) semble peu probable, rien ne confirmant l'emploi du terme en menuiserie ; peut-être langage des forestiers, le bouleau poussant très vite dans tous les terrains aux confins des villages, et son bois servant notamment à fabriquer des sabots (cf. il y a du bouleau à abattre et abattre du travail) (TLFi) / Terme de métier qui vient du faubourg St Antoine, le quartier des ébénistes : corruption de bouleau, bois difficile à travailler (Laut1916) / Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 889