bonisseur

date : 1820 registre moderne : 8 fréquence : 16

bonisseur

& bonnisseur

■ (camelot) Parade de forain, beau parleur ; celui qui appelle le chaland ; celui qui fait le boniment ; celui qui fait l'annonce à la porte d'un établissement ; pitre chargé du boniment ; celui qui bonnit, charlatan ; bonimenteur ; > ■ (général) parleur, discoureur

Synonyme : forain, camelot

Famille : bonir

1925 A la porte, un bonisseur en chandail prune, coiffé du képi caca-d'oie à longue viscope des condamnés militaires, vantait les curiosités de l'intérieur 1925. La bonne vie 1925 J'avais besoin de ces succès de bonisseur et plus j'étais applaudi, plus je croyais avoir raison 1925. Mon curé chez les pauvres 1925 La révolution annoncée par les bonisseurs qui attirent les foules dans les baraques de la Sociale, c'est le remplacement des mufles par d'autres mufles 1925. Mon curé chez les pauvres 1883 J'ai connu le frère d'un des éditeurs les plus célèbres de Paris, bonisseur dans un cirque de singes. 1883. Le Tableau de Paris 1883 Gages du bonisseur : 50 à 60 francs par semaine. 1883. Le Tableau de Paris <5 citation(s)>

De bonir, bonnir (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 182