bombe

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1881 registre ancien : 7 registre moderne : 6 fréquence : 45

bombe & en bombe ; faire la bombe ; faire une bombe ; être en bombe ; partir en bombe n.f.

Fête, partie de plaisir, débauche, bordée, orgie ; faire la fête, s'amuser, faire des excès de table et de boissons et autres, se débaucher ; (s'absenter sans permission) ALL : Fest, Feier, Vergnügen, feiern, sich ins Vergnügen stürzen / ANG : (bomb-shell) a spree ; to go on a burst

Synonyme : fête, faire la fête, se débaucher Morphologie : apocope Famille : bombe (fête)

2705.jpg: 441x650, 116k (05 octobre 2011 à 21h29)

1969 C'est avec une putain que tu as fait la bombe, avoue ! 1969. Les fous de Hong-Kong 1915 J'ai bon espoir que cela [guerre] ne durera pas longtemps maintenant. Quelle bombe ce jour-là ! Vous parlez tous de prendre une cuite ce jour-là, moi je voudrais être gai, à moitié noir, quoi ! pour vous raconter […] nos faits d'armes 1915. (correspondance) Les cinq mois de campagne d'un ouvrier parisien (3) 1915 Y en a peut-être qui oublient leur petit homme et qui profitent de ce qu'il est à la guerre pour faire une bombe à tout casser, mais Jacqueline n'est pas de ces femmes-là. 1915. Les poilus de la 9e 1918 de faire trois ou quatre fois par semaine des bombes sensationnelles dans la capitale. 1918. Loin de la rifflette 1911 elle a posé mon portrait que je me suis fait maquiller pour six ronds sous l'aqueduc d'Auteuil, un jorne de l'année dernière que nous revenions de faire la bombe à Robinson, Linette et mezigue… 1911. Le journal à Nénesse 1909 ils ne seraient point fâchés de voir un peu la couleur de votre galette, car sans galette, vous l'savez aussi bien que moi, il n'y a pas de « bombe » possible ! 1909. Ribouldingue se marie, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912) 1903 J'irai d'abord me changer, puis je ferai la « bombe » pour fêter ma délivrance. Le lendemain, je recommencerai le « turbin des michetons », puisque mon amant ne sera pas là. 1903. Les enracinées <7 citation(s)>

Bombe, viendrait de bombance (SAINXIX) / Abbreviation of bombance (feasting) (MAR) / Bombe (partir en) = argot militaire ; bombe pourrait être l'original du doublet artificiel bombance si on admet idée de la suffixation (SCHW1889) / Terme de caserne, abrégé du vulg. bombance (SAIN-TRANCH) / Abrév. de bombance (GR) / Diminutif de bombance (Dech1918) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 111