promener qqun

registre ancien : 4 fréquence : 4

promener qqun

v.tr.

Mentir à qqun et le faire aller d'un endroit à l'autre ; faire marcher qqun ; dépister qqun, se jouer de lui, le dominer

1828 je feignis de ne point concevoir de soupçon, et me résignai à voir combien de temps ces dames me promèneraient 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs 1984 Katz a toujours travaillé en solo, et un beau jour on lui fout un type sur les bretelles. Vous pourrez en mettre un autre, et encore un autre... Ça sera pareil. Il le promènera, comme il me promène. C'est un soliste... 1984. Boulevard des allongés 1984 Charlie savait qu'il était sous écoute. Il a promené les flics tant qu'il a voulu, avec sa grosse Mercedes. Quand il en a eu besoin, il a utilisé une BMW de location pour leur chier du poivre 1984. Boulevard des allongés <3 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 698