blair

date : 1872 registre ancien : 8 registre moderne : 7 fréquence : 80

blair & blaire ; (brair) ; sur le blair ; dans le blair ; (braire) n.m.

Nez ; > odorat ; sur, dans le nez (à propos de coups, de désagréments) ALL : Nase / ANG : nose

Synonyme : nez Morphologie : apocope Famille : blair- (nez) Usage : anatomie

1914 Et sur les branches, c'est des perroquets, des cacatoès, des singes bleus du blaire et rouges du cul… 1914. Fin d'aventure, dans Racaille et parias 1927 On leur dégringole un marron sur le coin de la cafetière. Ils y font pas plus attention que s'il leur tombait une goutte de flotte sur le blair 1927. Les Pieds-Nickelés en Amérique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1918 le chacal t'apporte la galtouse, il la plante devant ton blair 1918. Loin de la rifflette 1915 Nous allons avoir de nouveaux crapouillots. Je ne donne pas de détails à ce sujet, je ne dirai seulement que ça pèse environ 40 kil. S'il en arrive un comme ça dans le blair à Fritz, il aura des chances d'aller faire un vol plané. 1915. (correspondance) Lettre de combattant (4) 1888 c'est toi qui pues ! T'as l'blair bien délicat, ce matin ! Pour sûr que j'aime mieux être ici q'dans tes chaussures 1888. Le train de 8 h. 47 <5 citation(s)>

BLAIR(E), subst. masc. Pop. Nez. Ton blaire flaire, âpre et subtil, / Et l'étamine, et le pistil (VERLAINE, OEuvres posthumes, t. 1, 1896, Parallèlement, p. 170). PRONONC. ET ORTH. : []. Les dict. enregistrent uniquement la forme blair; blaire dans L. LARCHEY, Dict. hist. d'arg., 2e suppl., 1883, Ch. VIRMAITRE, Dict. d'arg. fin-de-siècle, 1894, LE BRETON 1960 et dans J. RICHEPIN, La Chanson des Gueux, éd. rev. et augm., 1881. ÉTYMOL. ET HIST. [1872 d'apr. ESN.] (L. RIGAUD, Dict. du jargon parisien, L'Arg. anc. et mod. 1878). GUÉRIN 1892. Dér. par apocope de blaireau*, lui-même attesté en lang. pop. au sens de « nez » dep. 1834 (d'apr. ESN.), p. réf. au museau pointu de cet animal (cf. 1646, SCARRON, nez de blaireau d'apr. ESN.). STAT. Fréq. abs. littér. : 7. (TLFi) /

Cette expression est en usage depuis plus de cinquante ans dans les faubourgs où les terreurs se bouffaient le blaire (VIR) / All. au nez du blaireau, allongé en hure, organe de souffle : flare (TIM cité par DEL) / Allusion plaisante, abrégée de blaireau (cf. syn. pinceau) (SAIN-TRANCH) / De blaireau (AYN) / Abrév. de blaireau (1834), par allus. au museau allongé de l'animal (GR) / Apocope de blaireau (George, FM48) / Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) / 1872 ; var. blaire, 1883 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 503