bibine

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1890 registre ancien : 7 registre moderne : 7 fréquence : 47

bibine n.f.

■ (hist.) Débit de boissons, cabaret, assommoir, assommoir de bas étage, buvette ; ■ (moderne) mauvaise boisson, liquide de mauvaise qualité, ou pas frais ; bière, mauvaise bière ; vin rouge de moindre qualité ; mauvais café ; boisson (contexte alcoolique) ; consommation alcoolique en général ANG : small beer

Synonyme : boisson, vin rouge, bière, alcool, eau-de-vie, débit de boissons, bar, café Usage : alcool, ivrognerie, boire

2666_ronny_coutteure_eul_bibine_a_fredo.jpg: 671x680, 167k (01 novembre 2017 à 16h33)

1887 Les tronçons de la rue Mouffetard offraient, à cette époque, sur sa montée, les débris de petites rues remplies de nombreuses bibines, reposoirs de chiffonniers. 1887. Le monde des prisons 2015 Would you like some drink, sir ? –Yes ! Jack Daniels, and Singha Beer, please. […] La serveuse renquille dans la smoking room, pose mon verre de sky et ma bibine sur ma table 2015. Phi Prob 1927 il faut que j'aille presto-subito m'administrer un vomitif, car je ne veux pas clamser empoisonné par cette bibine 1927. Les Pieds-Nickelés en Amérique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1860 Les jours de gala, ils vont à la bibine ; la bibine est une vaste tabagie, où la grande choppe, pleine sans mousse, se vend 1 sou 1860. Le métier du chiffon, dans Paris qui s'en va et Paris qui s'en vient 1981 J'me suis enfilé une bibine 1981. J'ai raté télé foot 1981 Toi tu te fais une ligne, moi une bibine 1981. La blanche 1886 Ce qu'on entend d'énormités dans ces bibines soi-disant artistiques, c'est incroyable 1886. Paris oublié 1954 nous avions commandé timidement, chacun pour soi, des consommations de piètre aloi : bibine ou vin blanc vert 1954. Rue des maléfices - Chronique secrète d'une ville 1875 c'est la bibine du père Pernette 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870 1966 En fait d'excitante jeune servante, nous avions droit à un limonadier rébarbatif, qui nous débitait tristement une décevante bibine 1966. Les cahiers du capitaine Georges - Souvenirs d'amour et de guerre (1894-1945) 1929 Ernest m'apporte une soupe assez pâle, un miroton aux carottes, un carafon d'aigre bibine 1929. Je suis un geux 2011 Mes histoires de bibine, de bagarres lamentables, la taule, les tatouages… qu'en avez-vous à foutre, franchement ? 2011. Un militant, trois poules (suivi de La Citouche) 2007 la petite forme de sa virilité. C'est la preuve irréfutable qu'avec la trentaine débarquant, la bibine et la libido ne font plus souvent chambre commune. 2007. La gigue des cailleras 2007 La maîtresse de maison réapparaît, à point nommé, avec ses trois bibines [bières]. Elle ne s'est pas oubliée dans la distribution des prix. 2007. La gigue des cailleras 1911 Dis-moi, mon loulou, plus tard, quand on sera à l'horizon, on pourra se retirer des affaires et monter une petite bibine par là-bas, en province 1911. Le journal à Nénesse 1977 C'est pas normal. Je voudrais pas avoir l'air d'un chien mort, mais ça devrait pas être à nous de payer la bibine à Bert. […] Dix, douze, quinze bières par jour qu'il se tape à notre compte. 1977. Faut pas rire avec les barbares 1882 À droite, des bouteilles contre une devanture : pas un assommoir, une bibine bonasse où des maçons limousins, déjà attablés, plantent leur cuiller dans des assiettes de soupe aux choux. 1882. Zola. Notes d'un ami 1953 La seule chose intéressante, à force de fureter, est une bouteille d'ale que j'ouvre et m'envoie illico. Elle me fait un bien inouï, cette bibine. 1953. Alors, pommadé, tu jactes ? 1947 La paille, la sciure et le son, / Succédanés de la farine, / Sont arrosés, comme boisson, / Par une sorte de bibine, / Qui n'a de café que le nom. 1947. Prisons tragiques. Prisons comiques. Prisons grivoises <19 citation(s)>

Bibine, proprement débine, la taverne de la misère (SAINXIX) / Bibine : (début XIXe) toujours sur le radical bib- de bibere = boire en latin ; d'abord la boisson puis le cabaret (milieu XIXe) (MCC) / de bibere = boire (AYN) / Du rad. bib- de biberon, et suff. -ine. Cf. le régional biber (dont le rapport avec le lat. bibere est contesté par Guiraud) (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 709