fouterie

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

fréquence : 13

fouterie & foutrerie n.f.

Baise, acte sexuel, activité sexuelle, débauche

Synonyme : baiser, coïter, baise, coït Usage : érotique, sexualité

1840 Parmi ces dames de maison, il en est réellement qui ont un talent particulier pour former les filles d'amour, et leur apprendre les ruses du métier, les finesses de la fouterie, en un mot, les graces de l'état, et les roueries de l'art. 1835-1840. Les dames de maison et les filles d'amour 1790 Rien de plus chaud dans ses expressions de fouterie qu'un cafard en rabat, qui a acheté le secret de sa putain 1790. Le courrier extraordinaire des fouteurs ecclésiastiques, ou Correspondance intime, secrète et libertine de quelques prélats de qualité, de plusieurs prêtres paillards et d'un certain nombre de prestolets luxurieux 1790 tu vas tâter du vit d'un carme, qui pour la fouterie est l'honneur de toute la place Maubert 1790. Le courrier extraordinaire des fouteurs ecclésiastiques, ou Correspondance intime, secrète et libertine de quelques prélats de qualité, de plusieurs prêtres paillards et d'un certain nombre de prestolets luxurieux 1784 Faisons si bien que la fouterie, / Avant la mort, / Nous serve toujours pour l'autre vie / De passeport 1784. La Cauchoise, ou Mémoires d'une courtisane célèbre, dans Histoire de Marguerite, fille de Suzon, nièce de D** B***** 1893 il n'y a pas de plus beau spectacle qu'une fouterie ardente et sincère 1893. Autour du mariage de Paulette ou un bon ménage moderniste <5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 890