fanfan

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1525 registre ancien : 4 fréquence : 10

fanfan & mon fanfan

jeune? enfant? soldat? ; enfant ; enfant (terme affectueux) ; petite fille, parfois petit garçon ; terme de tendresse ; en appellatif, mot amical à jeune homme

Synonyme : enfant Morphologie : dissyllabique

1826 Je suis satisfait de toi, fanfan, tu es le digne fils de ton père, et Victoire sera à toi quand ta mère voudra. 1826. Les jolis soldats 1828 pas de fanfan ainsi costumé qui ne soit la coqueluche de ces dames, tant elles adorent la cavalerie 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs xxxx Mon fanfan, je songeois à toy xxxx. Le zig-zag, dans Le baron de la Crasse 1808 Jusque dans les bras d'leux bonnes / J'voyons des fanfans / Pus intruits qu'des grand's personnes : / I gn'ya pus d'enfans 1808. Il n'y a plus d'enfans, dans L'épicurien français, ou les dîners du caveau moderne, 3e année <4 citation(s)>

FANFAN, subst. Vieilli et fam. Petit enfant. Ça ne m'a pas empêchée de m'amuser à écrire des contes et à jouer avec mes fanfans (Sand, Corresp., t. 6, 1812-76, p. 280). − P. ext., fam. et affectueux. [En s'adressant à un adulte] Le commandant des grenadiers : Gare à vous, fanfans! (...) Hardi! À la baïonnette! (D'Esparbès, Lég. Aigle, 1893, p. 300). Prononc. et Orth. : [fɑ ̃fɑ ̃]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1525 « petit enfant » fantfant (Vie et Trépas de Caillette, Anc. poésies fr., X, 382); 1661 terme de tendresse (Molière, Ecole des Maris, acte II, scène IX, v. 763). Issu de enfant*, par aphérèse suivi de redoublement. Bbg. Hasselrot 1957, p. 218. − Pohl (J.). Contribution à l'hist. de qq. mots. Arch. St. n. Spr. 1969, t. 205, p. 364. (tlfi:fanfan) /

Aphérèse + redoublement /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 683