moulu

registre ancien : 3 registre moderne : 3 fréquence : 23

moulu & être moulu adj.

Être très fatigué (physiquement, après effort), éreinté, contusionné, être commotionné

Synonyme : fatigué, fatigue

1889 Non, non, pas maintenant, mon brave Nicaise. À ce soir ; je suis rompue, moulue, brisée. 1889. Il ne faut pas jouer avec le feu. Pièce en un acte et quatre tableaux (dans Théâtre naturaliste) 1914 Moulues pour avoir dansé sans relâche des tangos, des séguédilles et d'infâmes « croupionnettes », leurs oripeaux espagnols cachés sous un terne manteau de voyage qu'elles s'efforçaient de boutonner, les deux filles scrutèrent la salle, d'un regard veule et haineux, avant de partir ensemble. 1914. La grâce de Bichu, dans Racaille et parias 1844 Il était moulu et couvert de contusions par tout le corps, principalement à la tête 1844. Les vrais mystères de Paris 1916 J'ai sommeil. Je suis moulu, mes membres sont gourds ; j'ai peine à me mettre en selle. 1916. Avec une batterie de 75. Ma pièce. Souvenirs d'un canonnier. 1914 1958 le corps moulu par dix heures de camion 1958. Rage blanche <5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 381