connard

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre moderne : 7 fréquence : 59

connard & connarde (fém.) ; connasse (fém.) ; conard ; gros connard ; connard de ; conard de ; fumier de connard ; super-connard n.

Insulte générale, insulte méprisante, fort terme de mépris : niais, imbécile, idiot (plus fort que con)

Synonyme : insulte, imbécile, idiot, bête Morphologie : -ard

25316_sarko.jpg: 540x720, 46k (12 février 2016 à 17h54)

1965 Malheureusement, ces vaches-là ils m'ont pris bon service armé et j'ai dû la boucler pendant douze mois que j'ai été emmerdé par des connards de rempilés. 1965. La débâcle 1791 Le plus grand connard des maris, / C'est mon époux, je vous l'assure. / Il se croit un bel Adonis, / Quoiqu'un vrai péché de nature 1791. Bordel patriotique institué par la reine des Français, pour les plaisirs des députés de la nouvelle législature, Précédé d'une épître dédicatoire de Sa Majesté à ces nouveaux Lycurgue 1988 Magne-toi le cul de m'emmener au bunker, connard ! 1988. L'exécuteur - Fleuve de sang en Amazonie 1994 le général passait de main en main ; nous n'entendions plus ses menaces. On le traitait de connard, de pédé et d'enculé, il y avait aussi de vilaine allusions à sa mère qui aurait été une grande pute. 1994. La guerre des gusses 1953 Sais-tu que t'es cocue, dis, connarde ? 1953. ...et ça continue ! <5 citation(s)>

De con, suff. péj. -ard, avec infl. de cornart (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 652