syphilo

date : 1907 registre ancien : 7 registre moderne : 7 fréquence : 8

syphilo

& être syphilo

n., adj.

■ Syphilis ; ■ malade atteint de la syphilis, syphilitique ; (aussi, par sous-entendu raciste : Arabe)

Synonyme : MST, malade de MST

Morphologie : apocope, apocope en -o

Usage : santé, médecin, médecine, hôpital

1935 Je te préviens cependant que les trois quarts de ces poules-là sont syphilos jusqu'à la moelle. 1935. Mer Noire 1979 –Oh, les melons !… Vous avez entendu ? Y-z-ont coupé la cabèche à vot' copain !… Un syphilo de moins !… Ça vous apprendra à venir nous emmerder !… Z'avez voulu l'indépendance, gardez-la chez vous ! 1979. Le désert de l'Iguane 1950 Anna de Nice, qui trichait si bien aux cartes et était tubarbe… syphilo aussi, ce qui faisait une honnête moyenne 1950. Ainsi soit-il <3 citation(s)>

syphilo, subst.a) Subst. fém. Syphilis. b) Subst. Syphilitique. Il avait dépisté ça (...) chez certains syphilos. Le «tréponème pâle», il désignait cette saloperie (M. Audiard, La Nuit, le jour et toutes les autres nuits, Paris, Gallimard, 1980 [1978], p.197). (tlfi:syphilo) /

  • syphilo n. abrév. de syphilitiquearg. ARG. MÉD. - TLF, cit. M. Audiard, 1980 ; absent GR[92].
    • 1907 - «[syphilo 'syphilitique, homme atteint de syphilis' 1907 se trouve dans les hôpitaux militaires.]» In S. Heinimann, Les mots déformés et abrégés en -o, in Mélanges Mario Roques, II, 158 (1953) - K.G.
    • 1918 - Dauzat, L'Arg. de la guerre, Vocab. gén. - K.G.
    • 1966 - «[...] j'imagine très bien un nouveau dragon hurlant des prescriptions à de malheureux syphilos suant peur et virus par tous les chancres [...]» Sarrazin, La Traversière, 80 ( Livre de Poche) - K.G.
    • 1981 - «J'ai droit aussi au festival Lariboisière. Le paternel fait un vrai show vu qu'il a attrapé froid dans les couloirs. Il gueule après tout le personnel de l'hosto [...] Son voisin de lit un vieux syphilo se prend de panique.» Hanska, J'arrête pas de t'aimer, 108 (Balland) - K.G.
  • syphilo adj. abrév. de syphilitiquearg. ARG. MÉD. - ø t. lex. réf. ; absent TLF, GR[92].
    • 1979 - «Société Libérale Avancée, plus faisandée que maquerelle d'abattage !... Une aïeule syphilo de Thubanneau a meilleur fumet que D'estaing détestable !» Dubrieu, Le Désert de l'Iguane, 289 (Ed. Ramsay) - K.G.
  • syphilo n.f. abrév. de syphilisarg. ARG. MÉD. - TLF, ø d ; absent GR[92].
    • 1965 - «La syphilis : le naze, le nazi, la syphilo [...]» Giraud, Le Royaume d'argot, 25 (Denoël) - K.G.
    • 1972 - «Tubard c'était suffisant, il voulait pas en plus attraper la syphilo.» Boudard, L'Hôpital, 114 (La Table Ronde) - K.G.
    • 1977 - Caradec, Dict. du fr. arg. et pop. (Larousse) - K.G.
    • 1982 - «Est-ce que la jeune fille [...] ne serait pas enceinte ? [...] Ou pire, vérolée ? Eh bien non, miracle [...] Ni chaudelance, ni syphilo, ni lardon dans le tiroir après cette saleté de nuit.» Le Breton, Fortif's, 273 (Hachette) - K.G. (bhvf:syphilo) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 660