frère (faux -)

registre ancien : 3 registre moderne : 4 fréquence : 20

frère (faux -)

& frère (faux-)

n.m.

Traître, dénonciateur ; insulte

Synonyme : dénonciateur, traître

1845 Dans cette salle, il y avait plusieurs faux frères, et le commissaire ne tarda pas à connaître cette double conversation 1845. Les bagnes ; histoires, types, moeurs, mystères 1828 après s'être assuré par un coup-d'oeil scrutateur, qu'il n'y avait point de faux frères parmi nous, il nous raconta les détails que j'ai consignés plus haut 1828. Mémoires d'un forçat ou Vidocq dévoilé (tome premier) 1952 On faisait la plaine. Y avait un capucin qui essayait de s'esbigner en faux-frère, Johnny, il allongeait ses guiboles de girafe et y se trouvait en place, comme par hasard, pour le bouler. 1952. Émile et son flingue <3 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 315