malzingue

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1835 registre ancien : 8 registre moderne : 7 fréquence : 35

malzingue & manezingue ; mannezingue ; manzinc ; minzingue ; manzingue ; mannzingue ; mazinquin ; mazinguin ; manzingouin ; mindzingue ; minzingo ; manzingue ; menzingue ; matzingue ; tapis malzingue n.m.

Marchand de vin, bistrotier ; débit de boissons, petit bistrot, cabaret ANG : Wine merchant ; a low bar / IT : mercante du vino

Synonyme : bistrotier, débitant de boissons, cafetier, propriétaire d'établissement, débit de boissons, bar, café Morphologie : -ingue Usage : alcool, ivrognerie, boire

1863 Je ne vois qu'un balayeur qui nettoie, et un baladeur qui festoie, le premier dans le ruisseau, le second chez le mannezingue du coin. 1863. Le Bout de l'an de la noce 1887 Courbier, le fameux joueur de billard du café du Grand-Balcon, boulevard des Italiens, s'esquiva sans bruit et passa dans la cuisine du Mannezingue, comme on disait alors 1887. Paris qui s'efface 1872 n'importe où, près d'un punch étudiant ou d'un mêlé-cassis de mannezingue 1872. Les étapes d'un réfractaire : Jules Vallès 1870 Le Moricaud, qui avait l'oeil chez un minzingue de son pays 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être 1870 un minzingue en lunette 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être 1927 Il s'ouvrait, comme maintenant, des restaurants tous les jours. Quelquefois c'étaient de simples mannezingues auxquels étaient échue la bonne fortune de posséder un très bon cuisinier. 1927. Souvenirs de la vie de plaisir sous le second Empire 1840 mais par guignon, la rousse (les agens de police) en planque (cachés) chez le matzingue (marchand de vins) du coin, nous voyant si fargués (chargés), nous posent leurs gluoteaux (la main au collet) 1840. (récit de voleur), dans Un an de prison, ou Souvenirs de Sainte-Pélagie 1911 Ah ! mais cloque ! je pense là : puisqu'on va fourrer le nez dans tout ce que je charibote là, les moeurs pourraient bien aller la canuler, cette pauvre mannezingue, après tout ce que je jacte sur sa boîte à gonzesses ! 1911. Le journal à Nénesse 1903 Il paraît que Mme Victor, la femme au mannezingue, comptait aussi sur « l'aubert » du vieux barbon. Je crois qu'elle pourra comme moi se frotter le ventre avec une brosse de chiendent. À revoir. 1903. Les enracinées <9 citation(s)>

MANNEZINGUE, subst. masc. Vx, arg. et pop. A. − Marchand de vin. En route dès le matin, chargé d'une serviette d'avocat qui ne contenait aucun dossier, il allait chez les « mannezingues » proposer son « petit chablis pour les huîtres » (Coppée, Vrais riches, 1891, p. 126). B. − P. méton. Cabaret. C'était un mannezingue de l'ancien jeu, une boutique noire, sous un plafond bas, avec une salle enfumée (Zola,Assommoir, 1877, p. 516). Nous recommençons donc une tournée chez les mastroquets (...) je dis à l'homme: − Dis donc, les mannezingues vont fermer (Grison, Paris, 1882, p. 80). Prononc.: [manzε ̃:g]. Étymol. et Hist. 1. 1842 manezingue « marchand de vin » (Bourgeois et Brisebarre, Les Maçons, ii ds Quem. DDL t. 18); 1844 mannezingue (Dict. arg. « Myst. Paris », p. 30); 2. 1858 mannezing « cabaret » (Larch.); 1862 manezingue (Hugo, Misér., t. 1, p. 796). Altération de l'arg. malzingue « marchand de vin » (1837, Vidocq, Voleurs, t. 2, p. 307), issu, par substitution de suff., (suff. arg. -zingue), de l'arg. maltais, « id. » (cf. Larchey, Excentr. lang., 1865: Maltais: Cabaretier. − Beaucoup de Maltais exercent cette profession en Algérie, d'où vient le terme). (TLFi) / mannezingue n.m. arg. , non conv. HÔTELL. MÉTIER "marchand de vin" - DFNC, TLF, DArg., 1844 ; GLLF, av.1848, Chateaub. ; FEW (16, 514b), Chateaub. ; GR[85], ø d. manezingue : DDL 18, 1842 [repris in TLF] malzingue - E, DFNC, GR[85], 1836, Vidocq ; GLLF, TLF, 1837, Vidocq ; FEW, Sainéan. 1835 - « Demander crédit, tiens ! repartit le mauvais sujet, qui avait pour habitude de ne s'embarrasser de rien : le père Cuchet est connu dans l' quartier, m'as-tu dit ; conte une couleur au malzingue, et voilà. » E. Guérin, Une Fille du peuple et une demoiselle du monde, I, 291 (Lachapelle) - P.E. (BHVF) /

Donnerait zingue (SAINXIX) / Contamination de mannequin (petit homme) et zingue (comptoir), le marchand de vin étant plaisamment conçu comme l'automate du comptoir en zinc (SAINXIX) / Milieu XIXe ; serait une déformation de malzingue issu de maltais = cabaretier dans l'argot des soldats d'Afrique (MCC) / Matzingue : forme non attestée mais plausible (Enckell1999) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 361