surin

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1827 registre ancien : 9 registre moderne : 8 fréquence : 91

surin & surrin ; sourin ; coup de surin ; jouer du surin n.m.

Couteau, couteau à virole, poignard, arme blanche, (sabre) ; coup de couteau ; se battre au couteau, attaquer au couteau ALL : Messer / ANG : A knife ; a slaying knife / IT : pugnale

Synonyme : couteau, poignard Famille : chourin-surin (couteau)

1900 Ces figures patibulaires, ces chuchotements avec de mauvais regards, ces mains qui semblent chercher un surin sous les blouses, tout cela, il faut le reconnaître, n'est pas fait pour inspirer confiance. 1900. Mémoires de Rossignol 1975 y renonce même au fric-frac, aux coups de surin et de semelle 1975. Gueule d'aminche 1979 Mon copain, c'est mon blousin, c'est mon surin. 1979. Peau aime 1927 Passe-moi un surin, je vais éplucher quelques patates 1927. A la revoyure - Nouvelles aventures des Pieds Nickelés, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1981 j'y fous dans le coeur un coup de surin 1981. La blanche 1981 d'un coup de surin lui troua le ventre 1981. Rue Saint-Vincent 1875 Dix berges au grand pré, ça se tire, même à Cayenne ; on revient de partout avec un bon surin 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870 <7 citation(s)>

SURIN, subst. masc. Arg. Couteau servant d'arme blanche, poignard. Jouer du surin. Qu'est-ce-que ça me fait à moi qu'on me ramasse demain rue Plumet sur le pavé, tuée à coups de surin par mon père (HUGO, Misér., t. 2, 1862, p. 232). Il a fui le temps des apaches Plus de surins et plus d'eustaches Plus d'entôleuse au coin des rues (ARAGON, Rom. inach., 1956, p. 223). Prononc.: []. Homon. surin2. Étymol. et Hist. 1827 (DEMORAINE, Dict. d'arg. ds ESN.). Doublet de chourin*, dû à l'infl. de l'arg. suerie « action de tuer » (1462, VILLON, Ballades en jargon, éd. A. Lanly, II, 20), dér. de suer* (cf. l'expr. arg. faire suer le colas « couper le cou », v. ESN., s.v. colas). Fréq. abs. littér.: 12. Bbg. SAIN. Arg. 1972 [1907] p. 157, 293, 314. (TLFi) /

Couteau (et non épée ou sabre) (FP) / Vient de surin : dérive du romani chouri, qui connaît en roumain la forme de suriu, employé en Transylvanie avec le sens de poignard, couteau a longue lame. Chourin et ses dérivés ne sont plus utilisés dans l'argot français (mais surin oui) (ODUM) / de l'argot des malfaiteurs, passé dans la LP (Dauzat1918) / Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 259