zeste

registre ancien : 4 fréquence : 3

zeste

Vite, rapidement

Synonyme : vite, rapidement

1726 De cette Ville funeste, / À ce triste son, / Mon Maistre & moi, zeste ! / Nous tirons tous deux notre chausson. 1726. Les pèlerins de la Mecque xxxx Allons donc ! zeste, / Sois leste et preste ! / Surtout, mon gros, ne manque pas ton coup xxxx. Voilà, voilà la complainte de Lacenaire, dans Mémoires de Lacenaire, avec ses Poèmes et ses Lettres, suivis de Témoignages, Enquêtes & Entretiens présentés par Monique Lebailly 1790 Et, pour se satisfaire, / Zeste il la devança, / Puis, zeste, il la lorgna, / Puis, zeste, il s'écria : / Dieu ! le vilain visage ! 1790. (contes à la suite de) Les quarante manières de foutre, dédiées au Clergé de France <3 citation(s)>

ZEST(E), interj. et subst. masc. I. Interj., vieilli, fam. A. [Pour exprimer la rapidité, la soudaineté d'une action] Il ne faut pas de ménagement avec ces brigands; zeste! il faut expédier ça au bourreau (BOREL, Champavert, 1833, p. 13). [Un coup de pistolet] est si prompt dit M. d'Harville. Zest ! et c'est fait (SUE, Myst. Paris, t. 5, 1843, p. 92). B. [Pour rejeter un argument] Le roi : Il faut voir ! Mais mon autorité ? Aïrolo : Zeste! (HUGO, Théâtre en lib., 1885, II, 4, p. 220). Étymol. et Hist. 3. 1692 zeste interj. servant à marquer la promptitude (DANCOURT, La Gazette, sc. 6 ds LITTRÉ); 1808 zest! (HAUTEL). (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 982