une misère

registre ancien : 4 registre moderne : 4 fréquence : 8

une misère & misère ; pour une misère n.f.

Rien, presque rien, pas grand chose, de peu de valeur ; qqchose de facile, qui représente peu d'efforts ; pour presque rien

Synonyme : peu, un peu, pas beaucoup

xxxx Pour débuter, on chippe une misère, / Et pour finir, on devient assassin xxxx. Voilà, voilà la complainte de Lacenaire, dans Mémoires de Lacenaire, avec ses Poèmes et ses Lettres, suivis de Témoignages, Enquêtes & Entretiens présentés par Monique Lebailly 1833 C'était une misère que six millions, comparés à un tel résultat 1833. Le bracelet maure, dans Prose 1878 Enlever cette petite, une misère ! l'épouser, une misère encore ! Le vicomte Hector de Longpré n'est point embarrassé pour si peu. Mais ce qui ne laissera pas de présenter quelques difficultés, c'est cette enragée d'Olympe ! 1878. Le colporteur bandit 1999 Quelques insultes, il a fait un rapport. J'ai pris quatre jours de mitard, une misère pour moi habitué à ces lieux. 1999. Deux frères - flic et truand, première partie (Michel) (le truand) 1836 Ce n'est pas sérieux, au moins ? –Oh ! non, une misère, un rien. 1836. L'enfant du faubourg 2007 Et le mérite des besogneux, qui sans ramdam et pour une misère, se cassent le train toute une vie avec un boulot débilitant pour faire claper leur nichée, qui qu'en cause, hein ? 2007. La gigue des cailleras 2011 Ils sont payés une misère : une vingtaine d'euros chaque jour au maximum 2011. Dans la peau d'un maton <7 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 714