passé à tabac

registre moderne : 5 fréquence : 13

passé à tabac

& être passé à tabac ; repassé à tabac

locution

Être battu, rossé, frappé méthodiquement, recevoir des coups (violence des forces de l'ordre notamment) ; rebattu, refrappé

Synonyme : frappé, battu (être) Famille : tabac (coups)

1927 Ce qu'ils sont crétins dans ce pays, songeait-il, je m'attendais à être passé à tabac selon toutes les règles de l'art, et ils me laissent tranquille. Ils ne pigent rien à leur métier [policiers] et c'est tant mieux pour moi 1927. A la revoyure - Nouvelles aventures des Pieds Nickelés, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1968 Appréhendé par les agents, conduit au poste de police, Navarre y fut copieusement passé à tabac. 1968. Pilote de chasse aux Cigognes - avec Fonck, Guynemer, Nungesser et Garros 1971 Alain Jaubert monte dans un car de Police-Secours pour accompagner un blessé à l'hôpital. Passé à tabac à l'intérieur et à l'extérieur du car de police, Alain Jaubert sera « livré » à l'hôpital Lariboisière couvert de sang, à 18h15. 1971. Les polices de la Nouvelle Société 1916 Quand donc, sans penser à mal, le gas se présenta, main lui fut mise au collet ; il fut aussitôt, suivant l'usage, copieusement passé à tabac, puis incarcéré 1916. Crapouillots - Feuillets d'un carnet de guerre <4 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 921