contremarque du père Lachaise

registre ancien : 5 registre moderne : 0 fréquence : 1

contremarque du père Lachaise

Ancien soldat de Napoléon, décoré de la médaille de Sainte-Hélène, ou la médaille elle-même

24038.jpg: 837x619, 97k (21 avril 2014 à 21h29)

1860 Que le signe mis sur eux [médaille de Ste-Hélène] soit pour vous une marque glorieuse, ou qu'emprutant le vocabulaire impitoyablement gouailleur du gamin de Paris, vous n'y voyiez que la Contremarque du père Lachaise ; […] je les salue : – ils sont vieux. 1860. Les médaillés de Sainte-Hélène, dans Paris qui s'en va et Paris qui s'en vient <1 citation(s)>

« II y a un siècle, vivaient encore de très nombreux survivants de la glorieuse épopée impériale. Ces valeureux débris de la Grande Armée étaient même parfois groupés en associations, ancêtres directs de nos sociétés d'anciens combattants. Chaque année, ceux qui avaient assisté à Waterloo ou à Lutzen revêtaient leurs vieux uniformes, un peu défraîchis certes, et s'en allaient en pèlerinage à la Colonne Vendôme. Lorsqu'un des leurs mourait, ils accompagnaient le corps, costumés en brillants hussards ou en grenadiers. Les mauvaises langues assuraient même que parfois la Préfecture de Police, fidèle gardienne des traditions, louait quelques défroques et embauchait de pauvres diables afin de grossir le cortège funèbre ! Napoléon III voulut accorder à ces hommes si près du tombeau une marque permettant de les reconnaître, il institua en conséquence la médaille de Sainte-Hélène, vite baptisée contremarque du Père-Lachaise par les titis parisiens, peu respectueux de ces vénérables éclopés promis, par leur date de naissance, à une mort prochaine. » ((Roger VAULTIER, Le Chasseur Français N°650, Avril 1951, p. 253, comm.

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 803