s'attifer

registre ancien : 4 registre moderne : 5 fréquence : 12

s'attifer & s'attiffer ; attifer

S'habiller, se parer ; (en mauvaise part) s'habiller grotesquement, s'habiller mal, de façon ridicule ; > (en bonne part) bien s'habiller, s'habiller avec fantaisie ; habiller (grotesquement)

Synonyme : habiller, s'habiller, parer

1895 Que quelqu'une s'attife gentiment, qu'elle se coiffe avec recherche, soignant sa mise, poudrezisant son visage […] et les mauvaises langues aussitôt de lui prêter des amants. 1895. En plein faubourg 1860 toute cette population de tanneurs et de chiffonniers, de blanchisseuses et de cotonnières, se débarbouille un peu, s'attife, se pomponne, se pimpreloche 1860. Le cabaret de la Mère Marie, dans Paris qui s'en va et Paris qui s'en vient 1884 couraient chercher leurs frusques et revenaient s'attifer devant l'un des coins de glace laissés libres par la carrure de la patronne 1884. Le Boul' Mich' 1954 Car elle s'attife bien, la garce, sa jeunesse pète le feu, et quand elle remonte la rue, sans affecter ce déhanchement propre aux poules, une traînée de regards la poursuit 1954. Rue des maléfices - Chronique secrète d'une ville <4 citation(s)>

De a-, et anc. franç. tifer « parer » (GR) / 1613 ; atifer, v. 1220 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 165