bidet

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1564 registre ancien : 2 fréquence : 9

bidet n.m.

Cheval, cheval (péj.), petit cheval

Synonyme : cheval

1832 Je vous donnerai ce bidet-là, pour qu'un brave homme comme vous n'aille pas à pied, quand il y a tant de canailles qui louvoient carrosse 1832. Le négrier - Aventures de mer 1882 Quant à celui qu'un sort moins clément favorise, / Dont le bidet est dur, trois quarts d'heure durant / Il cherche, sans trouver, une solide assise 1882. Nos farces à Saumur 1916 Nous laissons là le trompette et les bidets et pénétrons dans le taillis. 1916. Crapouillots - Feuillets d'un carnet de guerre <3 citation(s)>

BIDET, subst. masc. A.− Petit cheval de poste, trapu et vigoureux, que montaient les courriers; petit cheval de selle ou de trait. P. ext., souvent péj., cheval. Bidet de poste; (r)enfourcher son bidet : 1. Toutefois, quant aux chevaux, les miens sont des bidets de dix à douze louis, peu dignes d'un officier bien ficelé et requinqué comme vous, et bons tout au plus à faire une course; de vrais bidets, quoi! Stendhal, Lucien Leuwen, t. 1, 1836, p. 63. 2. Le bidet de campagne qui y était attelé /au cabriolet/ avait une toison jaunâtre et boueuse, qui lui donnait l'air d'un animal sauvage. Mais il était résistant, sous cette apparence chétive, et menait un galop d'enfer. Moselly, Terres lorraines, 1907, p. 147. 1. 1564 « petit cheval » (Rabelais, Cinquième livre, ch. 27, 852 dans Quem.); (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 255