coqueur

registre ancien : 10 registre moderne : 10 fréquence : 6

coqueur n.

Aide du tireur, complice du pickpocket : celui qui reçoit l'objet volé ; (celui qui vole dans vol à la tire) IT : socio del tagliaborse

Famille : coquer (donner) Usage : pickpocket

1912 Les véritables pickpocket travaillent bandes, dont les associés se partagent la besogne. Celui qui opère les soustractions a nom la main ; ses complices sont les leveurs ou lones, dont le rôle est de presser, de heurter, d'isoler, de rabattre la victime ; un dernier complice ou coqueur, se tient à proximité, de façon à recevoir l'objet volé, qui lui est remis rapidement et subrepticement. 1912. Les plaies sociales. La Pègre 1912 Sur le mot « vendu », jeté comme par hasard, les lones bousculent le pante, de façon à le séparer de la main, qui a rapidement passé le lasagne au coqueur, qui se tenait à proximité. 1912. Les plaies sociales. La Pègre 1830 Le coqueur profite de cette presse factice pour arracher la bourse ou la montre du curieux ; dès qu'elle est en son pouvoir, il la passe à un compère, qui s'éloigne de la foule 1830. Histoire de Vidocq, chef de la police de sûreté, écrite d'après lui-même, par M. Froment, Ex-Chef de Brigade du Cabinet particulier du préfet, auteur de La police dévoilée (vol.2) 1998 Il joue aussi le rôle de l'ancien « coqueur » de la « tire » française traditionnelle 1998. Les combines des voleurs et comment s'en défendre <4 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 419