faire un malheur

registre moderne : 4 fréquence : 12

faire un malheur & ou je fais un malheur locution

Être violent, faire des bêtises, se suicider, devenir dangereux ; ne pas se retenir, faire une bêtise (frapper qqun), faire un scandale, formule exprimant une menace

1925 Retiens-moi Sarah, je vais encore faire un malheur… 1925. La bonne vie 1927 Vas-tu me lâcher, crétin heureux […], où je fais un malheur 1927. Les Pieds-Nickelés en Amérique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1955 Oh ! retiens-moi, Victor, j'sens que j'vas faire un malheur ! 1955. Pas de pitié pour les caves 1850 je [ne] pus me retenir de voir cette furie de femme paraître devant moi ! Je fus prêt à faire un malheur, mais je quittai le jardin, et surtout, voyant s'approcher de moi, je pars comme un trait du côté de l'écurie pour pleurer à mon aise. 1850. Les cahiers du capitaine Coignet (Jean Mistler éd.) 1850 Si Dieu ne retenait pas mon bras, je ne sais pas, je ferais un malheur ! 1850. Les cahiers du capitaine Coignet (Jean Mistler éd.) 1958 Revenez tout de suite ! leur cria l'adjoint, fou de rage. Revenez, ou je fais un malheur ! 1958. Millionnaires en herbe 1857 Que diable avais-tu donc contre ta femme, toi ? Quand je t'ai quitté, tu avais l'air de bonne humeur, et je t'ai retrouvé furieux et prêt à faire un malheur ? 1857. La femme du peuple, dans L'échelle des femmes 1967 Un prisonnier qui se lavait la tête et avait du savon plein les yeux a même prévenu que si l'on ne rétablissait pas immédiatement l'eau, il faisait un malheur. 1967. Le cachot 1953 Il n'aurait pas fallu que quelqu'un nous manque de respect, parce que j'aurais fait un malheur. 1953. De la boue et des roses <9 citation(s)>

1867 (GR) / 1840 Mérimée (Colomba), TLFi /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 891