teneur

registre ancien : 6 fréquence : 4

teneur n.

Manipulateur, tenancier (au bonneteau, au biribi, etc.)

Usage : jeu, triche

1912 L'équipe [pour le bonneteau pratiqué dans le train] comprend le teneur et des contres ou barons, ses complices, qui, montés dans le même compartiment, n'ont pas l'air de se connaître. 1912. Les plaies sociales. La Pègre 1900 Le Calot, ou Biribi, se joue avec trois quilles creuses, ou trois coquilles de noix et une petite boule de liège, analogue à la muscade des escamoteurs. Le teneur fait fait passer et repasser adroitement la boule d'une des quilles sous une autre. Il s'agit pour le joueur (en argot, pantre, cave, branque ou poire) de deviner sous quelle quille se trouve la boule. 1900. Mémoires de Rossignol 1976 Le « teneur » ou tenancier du jeu est appelé « bédouin » ou « grec ». Il est toujours assisté de rabatteurs ou « parasites », désignés encore dans le « milieu » sous l'appellation de « barons » ou « contres », dont le rôle est de « lever » les « pigeons » 1976. Un septennat policier - Dessous et secrets de la police républicaine 1976 On joue encore au « calot » ou « biribi » qui se pratique avec des quilles creuses et un boule de liège que l'on doit placer dans une des quilles que l'on a jouée. Le jobard sera « roulé » par l'adresse indécelable du « teneur » de jeu 1976. Un septennat policier - Dessous et secrets de la police républicaine <4 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 228