rince-cochon

date : 1952 registre moderne : 6 fréquence : 7

rince-cochon

n.m.

Boisson pour combattre les effets de l'ivresse de la veille : vin blanc + eau de seltz (ou limonade), vin banc gommé limonade + citron ou eau de Seltz, vin blanc dans eau gazeuse + tranche de citron, ou blanc gommé

Synonyme : vin blanc

Usage : alcool, ivrognerie, boire

1955 Ce matin-là, au réveil, en guise de rince-cochon, j'avais fait l'appel au peuple 1955. Des kilomètres de linceul (Les nouveaux mystères de Paris, 2e arrondissement) 1957 je dormais encore, le lendemain, vers onze heures, lorsque les deux zigues s'amenèrent. Vous parlez d'un rince-cochon... 1957. Les eaux troubles de Javel 1952 J'y étais pas, mais d'après la bonniche, qu'est-ce qu'y s'est jeté comme pinard et comme rince-cochon. 1952. Émile et son flingue <3 citation(s)>

RINCE-COCHON, subst. masc.

Pop. Boisson faite de vin blanc additionné de citron et d'eau de Seltz qui a la réputation de rincer une bouche pâteuse. Ne vous précipitez pas sur le sulfate de soude, les rince-cochons ou les médicaments hépatiques sans savoir réellement d'où viennent vos malaises (Le Point, 22 août 1977, p. 22, col. 1). Étymol. et Hist. 1953 (J. PERRET, Bâtons dans les roues, p. 73 ds ROB. Suppl. 1970, s.v. rincer). Comp. de rince, forme verbale de rincer* et de cochon*, étymol. A 3.

Tradition pop. attribue au rince-cochon le pouvoir de remettre d'une cuite (GIR-BIS) / De rincer, et cochon, figuré (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 477