arpion

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1821 registre ancien : 9 registre moderne : 7 fréquence : 79

arpion & arpions (pl.) ; harpion ; gros arpion n.m.

Main, pied, doigt, doigts de pied, gros orteil, pouce du pied, jambe ; (bras) ALL : Füsse / ANG : the feet / IT : dito ; pollice del piede

Synonyme : doigt, main, pied Famille : arpion Usage : anatomie

1927 Le général voulait nous emmener, on a eu la tourterie de refuser, seulement, on s'en est mordu après le pouce et l'index de nos arpions 1927. Les Pieds-Nickelés en Amérique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1927 Vous n'avez pas l'arpion maritime, la petite mère 1927. Les Pieds-Nickelés en Amérique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1945 Et je t'écrase les arpions, et je t'apprends à connaître 'la gomme à effacer le sourire !' 1945. Mon journal depuis la Libération 1917 Un type sec et noiraud marchait de long en large, en remorquant son pied inerte à l'aide d'une ficelle qui courait le long de son pantalon ; et il riait : –Je marche core plus avec mon poignet qu'avec mon arpion. 1917. La vie des Martyrs. 1914-1916 1821 Ils lui ont ligotté les arpions et rifaudé les paturons. 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest 1821 Il a été butté, on lui a tranché un arpion, pour avoir donné le poivre à sa daronne. 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest <6 citation(s)>

ARPION, subst. masc. Arg., le plus souvent au plur. Pied : 1. Peu importe que je marche sur du verre brisé, j'ai le dessous des arpions doublé en cuir de brouette (1) ... (1) Le dessous des pieds doublé en bois. SUE, Les Mystères de Paris, t. 1, 1842-43, p. 320. SYNT. Casser, chatouiller, écraser, marcher sur les arpions; souffrir des arpions. P. méton. Orteil : 2. ... si Vidocq avec le talon de sa botte vous écrasait le gros arpion... F. VIDOCQ, Mémoires de Vidocq, t. 3, 1828-29, pp. 375-376. 3. J'aurai sur le drap mes deux mains qui n'ficheront rien, comme des choses de luxe comme des joujoux, quoi! et, d'ssous l'drap, les pattes chauffées à blanc du haut en bas et les arpions élargis en bouquets de violettes... H. BARBUSSE, Le Feu, 1916, p. 64. Rem. Au XIXe s., arpion désignait encore la main ou p. méton. le doigt de la main (cf. étymol.), ou même le bras (cf. Dict. de l'arg. ou la Lang. des voleurs dévoilés, 1847, p. 125). PRONONC. : []. ÉTYMOL. ET HIST. [1628 « main » date donnée sans attest. ds SAIN. Sources Arg. t. 2, p. 217]; 1. 1821 « mains » (ANSIAUME, L'Argot en usage au bagne de Brest ds Fr. mod., t. 11, p. 281 : Arpions « les mains ». Ils lui ont ligotté les arpions et rifaudé les paturons); d'où 1833 « doigts » (MOREAU-CHRISTOPHE, Art. « Argot » du dict. de la conversation, p. 60 : Doigts... Arpions); 2. 1827 (GRANDVAL, Le Vice puni ou Cartouche ds SAIN. op. cit., t. 1, p. 333 : harpions pieds); 1828-29 « orteil », supra ex. 3. Empr. au prov. mod. arpi(h)oun « petite griffe », MISTRAL; cf. Isère, arpyu, arpiyn « ergot du coq », DUR.; le prov. mod. est soit dér. de l'a. prov. arpa « griffe », Eluc. de las propr., fo 143 ds RAYN. de bec et d'Arpas, de même orig. que harpon*; soit issu d'un lat. vulg. *harpigo, lat. class. harpago -onis « harpon », CÉSAR, Gall., 7, 81, 1 ds TLL s.v., 2538, 75. (TLFi) /

Vieux mot arpion = griffe, ongle (LAR 6e) / Du vieux mot arpion = griffe ; en fr. harpon, harponner (DEL) / Provençal mod. arpioun «griffe», de même origine que harpon (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 876