abattage

registre moderne : 6 fréquence : 5

abattage

& avoir de l'abattage ; avoir de l'abatage

n. f. pl.

Talent de comédien qui peut faire beaucoup ; se dit d'un comédien quand sa prestation enthousiasme le public ; savoir imposer un rôle, plus par habitude des planches que par un talent consommé

Usage : théâtre, comédie, chant, spectacle

1964 Elle est bête et vulgaire. Il n'empêche qu'en scène, elle les met tous dans sa poche, c'est une justice à lui rendre. De l'abattage, du savoir et du métier et aussi cette petite chose en plus, indéfinissable, qui arrache le morceau 1964. Folle à lier 1947 ce Bacquet [fantaisiste, ex-clown] possède un singulier abattage et tiendrait parfaitement le grand emploi des titis de mélos, par exemple le mitron de la Porteuse de Pain, qu'interpréta Georgius, lors de la dernière reprise. 1947. Mon journal dans la drôle de paix 2002 Elle possède un abattage extraordinaire, car elle est une comédienne née 2002. Canard enchaîné <3 citation(s)>

Application aux comédiens d'une expression de portée plus générale : dans le parler pop. du XIXe, signifiait : être vigoureux (Montvalon) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 153