faire tourner en bourrique

registre moderne : 4 fréquence : 9

faire tourner en bourrique

& tourner en bourrique

Rendre bête, abrutir, étourdir, stupéfier, faire perdre son temps à

2011 un lycée plus central et plus bourgeois où les gosses de riches m'avaient fait tourner en bourrique : l'un d'eux m'avait même dit que je n'avais pas d'ordres à lui donner vu que son père gagnait plus que moi 2011. Je tue les enfants français dans les jardins
1844 est-ce pour me faire tourner en bourrique que tu me paies à dîner ? Explique-toi, de grâce 1844. Les vrais mystères de Paris
1904 je l'adore ma fille, elle me ferait tourner en bourrique 1904. Les robes noires
1911 Je n'avais pas briffé depuis la veille mais je n'avais pas faim [amoureux]. Mon cabochon tournait en bourrique. Je reniquais des mots qui n'avaient pas de sens. Parole d'honneur ! j'étais devenu louftingue en plein ! 1911. Le journal à Nénesse
1911 Voilà que je me suis mis à lansquiner comme une gosseline, en serrant la patte du blanchisseur : –Vous avez raison, monsieur l'avocat… Il ne faut pas m'en vouloir, voyez-vous… Je tourne en bourrique dans cet abattoir, j'en bave de la couïonnade… 1911. Le journal à Nénesse
1977 Si tout ce qu'ils veulent, c'est nous faire tourner en bourriques, alors ça y est, ef-i-en-i, fini. Z'ont plus qu'à foutre le camp. 1977. Faut pas rire avec les barbares

<6 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).