mon bon

fréquence : 5

mon bon & mon bon !

Mot d'amitié, appellatif amical et familier ; emploi exclamatif

Synonyme : terme de familiarité amical (mon ami)

1875 Les vits de Marseillais, mon bon ! C'est comme le beaupré d'un navire. Eh couillon ! Que je ne vous plaindrais pas si vous en aviez un entre les fesses, troun de l'air ! 1875. À la Feuille de rose, Maison turque 1875 Une fois, mon bon, zavais coucé avec une femme, la malheureuse, ze la fous, ze la bifous, ze la trifous, ze la refous, et quand zai eu fini, à la dizouitième fois, sans débrider, couillon, je m'aperçois qu'elle était morte. Mon vit lui avait percé le vaintre, et le médecin, qui a constaté le décès, a reconnu qu'elle avait été étouffée par mon vit qui lui était entré dans la gorge. 1875. À la Feuille de rose, Maison turque 1857 Musidora a une belle peau… –Oui, mais quelles quenottes, mon bon !… on dirait les touches d'un piano à huit octaves ! 1857. Dictionnaire de la langue bleue ou glossaire franco-parisien, à l'usage des touristes peu familiarisés avec les beautés de l'idiome capitalesque, dans Paris à vol de canard - Impressions de voyage dans les 13 arrondissements de la capitale 1862 Eh ! c'est ce cher Babylas […] embrasse-moi donc, mon bon, je pensais à toi tout à l'heure. 1862. Le dernier crime de Jean Hiroux <4 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 894