rouille

date : 1836 registre moderne : 8 fréquence : 28

rouille

& coup de rouille

n.f.

Bouteille, bouteille de vin, et spécialement bouteille de champagne ; qqchose à boire

Synonyme : bouteille

Morphologie : apocope

Usage : alcool, ivrognerie, boire

1955 des oeufs au bacon, une salade d'endives et un pot de confiture de fraises. Sans oublier une quille de Châteauneuf et une rouille de brut. 1955. Mollo sur la joncaille
1955 Marion, toute froufroutante et concurrençant les oiseaux, rayon babil, déboucha la rouille 1955. Des kilomètres de linceul (Les nouveaux mystères de Paris, 2e arrondissement)
1952 J'en profite pour poser la question de confiance au taulier. C'est moi qui commande : une thune par rouille, ça va ? 1952. Mon taxi et moi
1872 Je billanche la rouille [litre de vin] à la sorgue. 1872. Dictionnaire d'argot ou de jargue (4)
1956 Je suis barbouillé comme si j'avais fait une java monstre… –Vous auriez pas une lichette à boire ? je demande au vieux violoniste. Il me dit : –Quoi ? –Boire… Un drink ! Un glass ! Un coup de rouille ! 1956. Fais gaffe à tes os
1976 Le concurrent placé face à la cible avait encore droit à son lancé et, s'il rebelotait du huit, la rouille de champagne exposée sur le petit frigidaire lui revenait. 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza
1976 Ce dernier avait porté près du lit une rouille de whisky et un verre. 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza
1963 du cidre et une rouille de bourgogne bien poudrée et prometteuse 1963. Satan est là

<8 citation(s)>

Abrév. de rouillarde (MCC) / Abrév. de rouillade, 1800, altér. de rouillarde (GR) / Apocope de rouillarde (George, FM48) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).