enguirlander

date : 1920 registre ancien : 7 registre moderne : 6 fréquence : 15

enguirlander

& se faire enguirlander

v.tr.

Gronder, réprimander, faire des reproches ; insulter, injurier ; se faire vertement gronder

Synonyme : réprimande, réprimander, gronder

1935 Si, de là-haut, elle vous pissotait dans les yeux, de myope vous deviendriez du coup presbyte, et vous auriez raison de « m'enguirlander » en me traitant de grand dégoûtant… 1935. Sous-soliloques des trottoirs de Paris
1954 Morton s'énerva encore plus devant les rires des spectateurs et se mit à enguirlander son assistante 1954. Toute ma vie
1949 Pas un seul des policiers ne broncha. Tous demeurèrent immobiles et stricts, comme au port d'arme. Le roi dut avoir l'impression d'enguirlander une bande de mannequins, ce qui ne fut probablement pas pour l'apaiser 1949. Mémoires d'un contrôleur des wagons-lits recueillis par René Delpêche
1995 Il faut qu'on rentre, je dis, on va se faire enguirlander. 1995. Les pieds-bleus
2004 Les gars sautaient d'un véhicule à l'autre à la grande stupéfaction de cette tête de Boche de commandant R… qui enguirlanda Ryhen à la rigolade générale. 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne

<5 citation(s)>

ENGUIRLANDER, verbe trans. 2. Usuel, par antiphrase, fam. Faire des reproches (à quelqu'un). Synon. disputer (fam.), engueuler (pop.), réprimander. L'autre s'emporte et l'enguirlande. Il descend enfin, mais, de la rive, invective encore (GIDE, Voy. Congo, 1927, p. 702). Ce fut la huée des vieilles diablesses qui se foutaient de nous pendant (...) que le patron nous enguirlandait (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 201). (tlfi:enguirlander) /

Plutôt par jeu sur engueuler que par antiphrase (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).