bigrement

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1833 registre moderne : 5 fréquence : 26

bigrement adv.

Intensif : très, beaucoup

Synonyme : beaucoup, en quantité, très

1927 Ouf ! pensa-t-il en se retrouvant dans le corridor, ça n'change pas beaucoup, mais ça sent bigrement meilleur ! 1927. Nouvelles aventures des Pieds Nickelés, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1954 une toute petite flamme mauvaise qui n'a l'air de rien, mais qui est bigrement dangereuse 1954. L'Aristo chez les tricheurs 1849 Eh ! eh ! eh ! le vin était crânement bon… et le femme est bigrement belle… 1849. Le comte de Sainte-Hélène. Drame en cinq actes et sept tableaux 1956 Ça m'intéresse bigrement, parce que la flanelle, le vieux devait la porter à même la peau… 1956. Fais gaffe à tes os <4 citation(s)>

BIGREMENT, adv. Extrêmement. Être bigrement beau, bien, laid; être bigrement embarrassé, heureux : 1. ... « vous m'avez bigrement étonné depuis hier. Soyez franche, avouez-moi pourquoi vous avez fait tout ça; car je n'y comprends rien. » MAUPASSANT, Contes et nouvelles, t. 1, Une Aventure parisienne, 1881, p. 767. 2. ... me suis promis qu'on ne m'y reprendrait plus; préfère ma liberté; mais force est de reconnaître que, en Égypte, celle-ci coûte bigrement cher... GIDE, Carnets d'Égypte, 1939, p. 1060. 1re attest. 1861 (LARCH.); dér. de bigre1*, suff. -ment2*. []. Fréq. abs. littér. : 14. (TLFi) /

De bigre (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 322