tenir qqun

registre moderne : 4 fréquence : 16

tenir qqun

& se tenir

v.tr.

Exercer un pouvoir important sur qqun (avoir des informations compromettantes) ; avoir un moyen de pression sur qqun, avoir le pouvoir de contraindre qqun par la connaissance d'un secret ; exercer une emprise (drogue)

1957 Il y a des gonzes à qui on n'enlèvera pas de l'idée que Miller serait bien jouasse de virer Parkers, et que s'il le scie pas c'est becauze l'autre le tient. 1957?. Dix ans de frigo 1935 elle simule l'extase devant des croûtes grotesques : elle flatte la manie de cet imbécile, elle le tient par la peinture. 1935. Viande à brûler 1973 à corrompre ou en tout à « tenir » des policiers, des hommes d'affaire et des politiciens 1973. Les Guérini. Grandeur et chute 1967 Keogh le savait et il le faisait chanter. Il me tenait aussi parce que mon père m'aurait tuée, s'il avait su ça. 1967. Face d'Ange et la conférence 1918 Il les tiennent par la pitié. On les entend implorer leur escouade : « Vous n'allez pas m'attirer des histoires, ça serait vache !… » 1918. Les commentaires de Ferdinand (ancien rat de tranchées), dans Mémoires d'un rat 1998 si l'on tombe dans les bras de la fille des rues [héroïne], elle ne vous lâche plus, vous tient par la jouissance d'abord, par la douleur après 1998. Trente ans de sursis 2004 les chefs se tenaient entre eux par des histoires obscures dont nous n'apercevions qui les remous de surface 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne <7 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 595