Frisé

date : 1941 registre moderne : 7 fréquence : 12

Frisé

& frisé ; Frizé

n.

Soldat allemand ; Allemand ; allemand

Synonyme : allemand, Allemand

Usage : militaire, guerre

1955 Et s'il n'y avait eu que les caves pour faire pleurer les Frisés, y a des chances qu'on serait encore régime corbeau. 1955. Mollo sur la joncaille 1982 Gare aux patrouilles, flicards français ou Fridolins Feldgendarmen ! Avec les premiers, il y avait une chance ; avec les Frizés, c'était râpé ! 1982. La vapeur 1973 Ils se sont sucrés avec les Frisés, on leur fera rendre gorge 1973. Les truands sous l'occupation 1954 –Vous supposez qu'il vous avait dénoncés ? –On l'a vu parler aux « Frisés » 1954. Walther, ce boche mon ami 1948 Il y en avait pas mal qui donnaient leur Julot à la Gestapo pour se tirer avec un Frisé. 1948. Vie d'une prostituée 1947 En tout cas, je n'irai pas me faire casser la gueule pour vos amis les Frisés ! 1947. Fleur-de-Poisse <6 citation(s)>

Synon. pop. de fritz*. « Un frisé ! » (...) un soldat vient d'apparaître, casqué, la mitraillette au poing (Sartre, Mort ds âme,1949, p. 214). Prononc. : [fʀize]. Étymol. et Hist. 1941 (d'apr. Esn.). Altération de Fritz*. Bbg. Sain. Arg. 1972 [1907], p. 74. (tlfi:frisé) /

Altération de Fritz (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 773