protecteur

date : 1845 registre moderne : 2 fréquence : 17

protecteur

n.

■ Souteneur, proxénète, maquereau ; ■ amant (payant) ; ami d'un prostitué (qui l'aide financièrement) ; se dit en riant d'un homme âgé qui a pour maîtresse une jeune femme

Synonyme : maquereau, proxénète, souteneur

Usage : prostitution

1961 Toutes se défendaient énergiquement d'avoir un protecteur, un maquereau. C'est peut-être vrai pour quelques-unes, mais manifestement faux à 90%. Pour pouvoir tenir les emplacements qu'elles occupent, il leur faut absolument compter sur un « Jules » qui saura, si besoin est, régler tout litige et ceci sans traîner, car les places sont chères de la Madeleine à la Chaussée, en passant par la rue de Provence. 1961. L'hydre aux mille têtes 1973 Les « protecteurs » des prostituées en question bénéficient des facilités de « travail » accordées à celles-ci 1973. Le milieu et ses lois 1904 les seigneurs de la pègre, des protecteurs de ces dames, surveillant, au bord du trottoir, les opérations de leurs marmites 1904. La Maison Philibert 1899 Le « protecteur de la fille » ne spécule pas sur elle comme on pourrait le croire 1899. L'amour à Paris - Nouveaux mémoires - L'Amour criminel 1978 En travaillant rue Curiol, j'étais obligé de tomber dans le jeu d'un protecteur et ça m'intéressait pas du tout. […] Tous les gars sont obligés d'avoir un protecteur, sans ça ils seraient emmerdés par des voyous. 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine 1903 Toutes ont un souteneur, un protecteur comme elles disent. Ordinairement, elles ont fait choix du plus scélérat afin d'inspirer plus de terreur aux autres. Et lorsqu'une fille choisit un souteneur, il faut qu'elle l'entretienne dans sa paresse 1903. Les enracinées <6 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 862