vidé

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre moderne : 4 fréquence : 16

vidé n., part.p.

Fatigué : sans énergie, sans forces, sans inspiration ; malade impotent

Synonyme : fatigué, fatigue

1985 J'étais crevé. Hubert semblait aussi vidé que moi 1985. Un flic de l'intérieur 1955 il manque d'idées. On peut même dire qu'il est complètement vidé 1955. La nuit de Saint-Germain-des-Prés (Les nouveaux mystères de Paris, 6e arrondissement) 1967 Le Baron, il est vidé, y pense plus ; c'est moi qui gamberge pour lui. 1967. Raymond la Pente 1916 –L'adjudant est évacué ? –Oui, d'avant-hier. Et probablement pour longtemps. Il était vidé à fond. C'est un bon chef de section perdu. 1916. Sous Verdun (août-octobre 1914) 1917 fini le désenchantement d'être un inutile, un importent, un vidé, forme pâle dans les vêtements réglementaires, que soutiennent d'autres pâleurs. Je vais retourner au front, je suis guéri. 1917. Chignole (la guerre aérienne) 1911 J'ai eu tant de peine d'apprendre que, depuis qu'on m'a planché, elle est sur le flanc, attigée, vidée, comme si un tram lui était passé sur le fond de pêche… 1911. Le journal à Nénesse <6 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 284