dérouille

registre moderne : 8 fréquence : 4

dérouille

& prendre la dérouille ; foutre la dérouille

n.f.

Sanction (physique), raclée, action de frapper, d'assommer, de se battre, bagarre ; se faire vaincre ; vaincre

Synonyme : bagarre, rixe, perdre, défaite

1965 C'est pas flatteur d'être colonel de ce moment-ci. Je parle des colonels de régiments. Pas à cause qu'on a pris la dérouille, non, mais à cause des faux colonels, ceux qu'on voyait dans les journaux et qui, si ça se trouve, n'avaient jamais fait de service. 1965. La débâcle
1965 Vous en avez laissé, de tristes souvenirs, par ici !… Voyez là, au nord, qu'est-ce qu'il y a ? Austerlitz !… Et plus près encore, derrière cette colline ? Essling et Wagram ! […] Oui, c'est dans ce coin-ci que vos ancêtres foutaient ordinairement la dérouille aux Autrichiens. 1965. La débâcle
1960 lui balancer le coup de sabord en ultime commandement avant dérouille 1960. Du mouron pour les petits oiseaux
1967 Vous pigez, intervint Jo la Flamme, c'est un vicieux, il aime la dérouille. 1967. Raymond la Pente

<4 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).