blindé

registre moderne : 6 fréquence : 13

blindé

& blindé contre

garanti à l'abri de toute mésaventure, à l'abri ; être en garde contre une chose, ne rien craindre ; solide moralement ; être blasé, quand plus rien n'est surprenant ; ne craignant rien, à l'abri de certaines maladies ; prêt à

1969 Si blindé qu'il fût, le policier éprouva pourtant un petit frisson 1969. Les flics 1909 Ceux-ci se croyaient, en effet, blindés contre toute espèce de mésaventure et d' 'estampage' 1909. Les bandes noires - Etude sur l'exploitation des vendeurs, producteurs, négociants, etc. (Les Plaies Sociales) 1955 Rien de tout cela ne m'étonna. J'étais blindé 1955. Des kilomètres de linceul (Les nouveaux mystères de Paris, 2e arrondissement) 1985 la vue d'un mort ne lui fait pratiquement plus rien […] il est blindé, rompu à ce genre de spectacle offert par la mort 1985. Sûreté urbaine 1904 Les bouchées filaient très vite, poussées par les flots de vin de Médéa qui tapait dur sur les crânes, - ce vin si capiteux que Ciapa-Ciapa, pourtant blindé contre tous les alcools, en comparait l'effet à un coup de tavelle sur la nuque 1904. Pepete le bien-aimé <5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 698