fouille-merde

date : 1880 registre moderne : 5 fréquence : 7

fouille-merde

n.

Fureteur, fouineur, qui se mêle de ce qui ne le regarde pas, qqun de trop curieux ; par ext. policier, journaliste

1960 Jovial il a jacté le mec, mais est-ce pas la satisfaction du fouille-merde levant les éléments d'une belle petite affaire qui le met en joie ? 1960. Du mouron pour les petits oiseaux 1957 Je n'ai rien dit devant les copains, parce que je ne voudrais pas passer pour un fouille-merde 1957. Les eaux troubles de Javel 1998 aurait pu s'éteindre dans un anonymat de bon aloi […] mais un fouille-merde de journaliste […] a retrouvé dans on ne sait trop quelles archives de 1941 des notes de sa main 1998. Il faut tuer René Dousquet ! 1990 ces registres étaient confidentiels, mais on ne sait jamais, peut-être dans dix ou vingt ans un fouille-merde de biographe viendrait photocopier la page 1990. À l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie 2007 On s'en fout qui t'es ! On veut savoir ce que tu fous là, fouille-merde ? 2007. La gigue des cailleras 2011 Ce qui fout les jetons, c'est ce fouille-merde de Leblanc. Sans compter que Leblanc n'a sûrement pas eu le temps de se le mettre dans la poche. 2011. La nuit du vigile <6 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 788