yoyo

registre moderne : 9 fréquence : 14

yoyo & yo-yo ; yoyo aérien n.m.

Moyen d'échange de cellule à cellule en prison (corde, ficelle, lien) ; baguette avec fil servant à la communication des détenus, de fenêtre en fenêtre ; moyen de passer des objets d'une cellule à l'autre, par la fenêtre

Famille : yoyo (prison) Usage : prison, carcéral

1999 Si pendant la fouille ils n'ont pas trouvé de stupéfiants, ils vont observer tes draps. Si jamais ils remarquent que tu les as déchirés pour en faire de fines lanières qui te serviront à faire des yoyos là aussi tu risques d'aller au mitard. 1999. Boumkoeur 2002 Passe-la [la cigarette] par le yo-yo, je préfère 2002. Matonne ! Mémoires de Fresnes et d'ailleurs 1957 Garde le yoyo, dit la voix, tu me le rendras à la balade 1957. Le trou 1974 Les objets à transmettre sont placés dans un petit sac au bout du yo-yo. […] Mais le paquet n'est pas recommandé, car la manoeuvre exige une certaine habileté et le yo-yo peut casser. 1974. Ancien détenu cherche emploi 1987 Il est connu et par le « yoyo » arrivent rapidement du café, du sucre, des cigarettes. 1987. Voyage à l'intérieur des prisons - Témoignage 1987 Il faut commencer doucement à tourner, puis donner de plus en plus de mou et, quand tu sens que c'est bien parti, tu donnes un coup sec et le yoyo s'envole jusqu'à la cellule d'à côté. 1987. Voyage à l'intérieur des prisons - Témoignage 1976 Les bruits familiers de la prison ne lui parvenaient plus aussi nets. Avant, il aimait bien entendre : 1er, 2e, 3e, 4e yoyo ! Cela lui donnait une impression de vie. 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza 2011 Un nouveau type de grillage a aussi été installé aux fenêtres pour empêcher les détenus de « yoyoter », c'est-à-dire de s'envoyer des objets en servant de cordes (les yo-yo) confectionnés à partir de draps. « Le système est encore imparfait, j'imagine que vous avez vu en arrivant qu'il y a toujours des yo-yo qui traînent. » 2011. Dans la peau d'un maton <8 citation(s)>

1947. Prisons tragiques. Prisons comiques. Prisons grivoises évoque le yoyo sans en donner le nom : « On avait en face de soi la façade de la deuxième division, dont les fenêtres étaient ouvertes, comme les nôtres. À chacune, il y avait foule, chaque prisonnier correspondant avec les occupants des fenêtres voisines. Il ne s'agissait pas seulement de conversations, mais aussi d'échanges de messages et de paquets, au moyen de bâtons et ficelles. Le plus amusant était la correspondance à plusieurs fenêtres de distance. Il fallait une grande habileté pour viser, comme pour recevoir, mais il y avait beaucoup d'excellents jongleurs amateurs. » (p. 53)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 470