parloir sauvage

registre moderne : 6 fréquence : 3

parloir sauvage

Fait, pour les prisonniers, de communiquer avec l'extérieur, par les fenêtres, en criant ; communication entre le détenu qui hurle derrière les barreaux, et la famille, les amis, qui hurlent derrière le grand mur

Usage : prison, carcéral

2002 Une discussion de la prison à la liberté : on appelle ça un parloir sauvage. Aux Baumettes, le centre pénitentiaire de Marseille, il y en avait peu : la configuration du lieu ne favorise guère ces échanges verbaux semi-clandestins 2002. Matonne ! Mémoires de Fresnes et d'ailleurs 2002 Les filets anti-projectiles n'arrêtent pas la drogue, et les visiteurs parlent avec les détenus. Nuit et jour, les parloirs sauvages s'enchaînent 2002. Matonne ! Mémoires de Fresnes et d'ailleurs 2011 Un cri sourd descend des coursives. Puis c'est le silence. Le cri reprend. Fourchettes en arrêt, nous tendons l'oreille pour repérer d'où vient l'appel. Les « parloirs sauvages » ont commencé. De la rue, des familles ou des amis hèlent les détenus. 2011. Dans la peau d'un maton <3 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 854