pèze

date : 1813 registre ancien : 9 registre moderne : 8 fréquence : 98

pèze

& peze ; pèse ; pesse ; pesé ; □ être plein de pèze, plein de pèze ; □ faire du pèze ; gagner du pèze ; (paze ; pésé)

n.m.

Argent (monnayé) ; (pièce de monnaie) ; □ être riche, avoir de l'argent ; □ gagner de l'argent ALL : Geld / ANG : money / IT : danaro

Synonyme : argent

Usage : argent, monnaies

1996.jpg: 720x546, 70k (06 novembre 2014 à 16h26)

1887 Depuis deux ou trois mois, j'avais frimé la case. Il devait y avoir du pèze. 1887. Le monde des prisons
1862 Rebouise bien ce niert, ses maltaises et son pèze sont en salade dans la valade de son croissant 1862. Mémoires de Canler, ancien chef du service de sûreté 1797-1865
1927 moi qui ai refilé un nouveau dollar à John Jackson pour qu'il le mette sur la table et c'est toi, fripouillard, qui flanquerais le pèze dans tes fouilles ? 1927. Les Pieds-Nickelés en Amérique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
1956 Avec les matafs, dès qu'ils sont un peu pafs, vaut mieux planquer son pèze 1956. Marie la française
1939 Mais elle ramenait du pèze 1939. Comme de bien entendu
1932 prends toujours un peu de pèze. –Et elle t'a donné vingt francs. –Un louis, oui 1932. Vidocq - Le roi des voleurs, le roi des policiers
1945 Aboule le pèze ! 1945. Femmes à l'encan - un esclavagisme patenté
1929 Alors, pour toi, c'est à ton pèze que je m'adresse… 1929. Je suis un geux
1952 Faut qu'y fasse du pèze, rapport à sa fille qu'à pas de dot. 1952. Émile et son flingue
1931 quand je t'ai pris avec moi il y a deux ans, t'avais quelque chose dans le bide et tu devrais aujourd'hui être champion de France et plein de pèze ! 1931. Coeurs féroces... Amours farouches - Roman du milieu (chez les gangster de France)
1931 c'que t'aurais pu faire de pèze dans la bonne vie ! 1931. Coeurs féroces... Amours farouches - Roman du milieu (chez les gangster de France)
1872 Il y a du paze [sic] dans la boutrolle, le rade barde cher. 1872. Dictionnaire d'argot ou de jargue (5)
1947 –Ma parole, t'es follingue ! –Pas du tout. Pige-moi ! J'me suis renseigné. Ce typ'-là est plein d'pèze et tu n'arriveras jamais à lui en soutirer suffisamment à toi toute seule. 1947. Fleur-de-Poisse
1911 C'est le moment de se grouiller, de se magner le figne, au contraire, de montrer aux populations qu'on a de la moelle, et que le beau gigolo de la Courtille, malgré qu'il soit sur les joncs, sait faire du pèze pour rebecter sa vieille dabesse… 1911. Le journal à Nénesse

<14 citation(s)>

Expression est due à Frédérick-Lemaître : son directeur de théâtre payait difficilement : il exige d'être payé avant d'entrer en scène : on lui apporte un gros sac de pièces de cent sous en lui disant : tiens, pèse ; depuis ce temps on dit dans le peuple : as-tu du pèse (VIR) / Càd : métal qui pèse (SAIN-TRANCH) / P.-ê. de pèse, mot occitan « pois », du lat. pisum (GR) / Orig. incertaine ; pour SAIN. (Arg., p.96) et (Sources t.2, p.148) suivi par DAUZAT et ROB., dér. de peser, en raison du poids de la monnaie ; pour ESN, vient de l'occit. pese, peze « poids » (v. MISTRAL, ALIB.), empl. au coll (TLFi) / de l'argot des malfaiteurs, passé dans la LP (Dauzat1918) / Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).