perpète

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1836 registre ancien : 8 registre moderne : 7 fréquence : 54

perpète & perpette ; perpètes ; perpet' ; à perpète ; jusqu'à perpète ; à perpette ; à perpête ; à perpet' ; pour perpète ; prendre perpète ; condamnation à perpète locution, n.

À perpétuité, pour toujours, indéfiniment, éternellement ; longtemps, très longtemps ; détenu condamné à perpétuité ; être condamné à perpétuité

Synonyme : longtemps, perpétuité, à vie Morphologie : apocope Usage : prison, carcéral

1932 Derrière elle venaient les « petites peines ». C'est ainsi que sont nommées par les condamnées à plus de dix ans et celles qu'on appelle les « perpètes » – avec une moue assez méprisante d'ailleurs – les femmes dont la peine n'excède pas cinq ans. 1932. Le pourrissoir 1887 Il n'a encore parlé ni de sa condamnation ni de son crime. –Combien faites-vous ? risque timidement son voisin de droite. –Perpètes ! répond Blin. […] –Perpètes ! c'est long, reprendre l'interlocuteur, ébauchant un sourire contraint. 1887. Le monde des prisons 1999 un papa du grand quartier qui est en zonzon pour perpète à cause du meurtre de la femme et de l'amant. 1999. Boumkoeur 1955 Tu as déjà buté deux types. […] tu peux plus ou moins bénéficier de l'indulgence du tribunal. Ce qui se traduira par un lavage de pieds à perpète. Seulement, si tu en démolis une demi-douzaine, tu y vas du cigare 1955. La nuit de Saint-Germain-des-Prés (Les nouveaux mystères de Paris, 6e arrondissement) 1950 Il avait toujours des incidents techniques. Ses blennos, il les comptait plus, il en avait eu de toutes les sortes, la chtouille à perpète, à demeure, jamais de pause, courant continu 1950. Ainsi soit-il 1896 Il faudrait voir, dit-il, à trouver un moyen de me faire repousser du cresson sur la fontaine, parce sans ça l'capitaine, qu'est un homme d'attaque, est capable de me condamner à la boîte jusqu'à perpète 1896. Le sapeur Camember 1910 vous pensez bien que Madurec et ses trois copains n'y coupaient pas, à la corvée à perpète ! 1910. Contes de l'étape 1955 avec l'engin c'est les fayots à perpète 1955. Du rififi chez les hommes 1973 Je suis ici à perpète parce que j'ai descendu un mec ; alors si je tue un gardien on me donnera peut-être dix ans de plus ! Mais perpète plus dix ans, ça ne fait jamais que perpète 1973. Le petit paradis 1971 J'en ai tellement bu de ce bon lait que j'en suis rassasiée jusqu'à perpète… 1971. Histoire de Michèle 1953 On va quand même pas poireauter là jusqu'à perpète 1953. Allons z'enfants 1984 Joko attend la gonzesse chez elle. Il risque d'attendre jusqu'à perpète, remarque ! 1984. Boulevard des allongés 1975 L'un des policiers me dit, faut être assisté quand on est au trou pas vrai, remarque ça m'étonnerait qu'ils pensent à toi tes potes tu vas prendre perpète. 1975. Souvenirs obscurs d'un Juif polonais né en France 1928 T'avais pas la prétention, fabriqué comme t'es, que ça durerait jusqu'à perpète… 1928. La racaille 1911 Il n'y a plus que du raisiné et du jus de mirettes, de la débine, de la crêve, le macchabée d'une chauffeuse de pieu, le bouclage à perpète d'un bouffeur de blanc, un souffle, un rien ! 1911. Le journal à Nénesse 1976 Lui qui espérait que Mendoza serait condamné au moins à perpète ! 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza 1947 Une vedette du crime est arrivée de Melun : Pujol, l'assassin de Pierrot le Bancal, un autre bandit, dont il a dissimulé le cadavre dans la Forêt de Fontainebleau. C'est un « perpète », qui dissimule mal son désir de tenter sa chance ici [à l'infirmerie de Fresnes], où de vagues hémorroïdes l'ont amené. 1947. Prisons tragiques. Prisons comiques. Prisons grivoises <17 citation(s)>

De perpétuité (GR) / Apocope de perpétuité (George, FM48) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 640