pédé

date : 1836 registre moderne : 6 fréquence : 85

pédé & (Pété) ; Pédé ; PD ; P.D. ; être pédé n.m., adj.

■ Pédéraste, sodomiste, homosexuel ; ■ par ext. qui n'est pas viril, homme faible, sans courage ; ■ terme d'injure, de mépris ; dans mentalité archaïque, insulte générale, terme de mépris à caractère homophobe ; (pédérastie) ANG : Sodomist

Synonyme : homosexuel, sodomite, pédéraste Morphologie : apocope Famille : pédé- Usage : homosexualité

1973_prudhommes_2016.jpg: 600x313, 52k (08 avril 2016 à 16h44)

2011 les gamins hurlent, Pédé enculé nique tes morts sur la Mecque, c'est la bande-son immuable de mes journées 2011. Je tue les enfants français dans les jardins 2011 ils étaient tous deux [Malik et Adrami] en train de se donner des coups en se lançant l'injure suprême : pédé. 2011. Je tue les enfants français dans les jardins 1995 Djamel nous l'explique : « celui à qui on dit “nique ta mère”, il est obligé de répondre ; c'est pas possible qu'il ne réponde pas. Autrement, c'est un pédé, un moins que rien. » 1995. Le monde du "N.T.M." 1961 Mais il n'y a pas que ces filles dites de joie qui le préoccupent : il y a tous ces P.D., ces voyeurs et exhibitionnistes dont la prise en flagrant délit n'est pas chose aisée. 1961. L'hydre aux mille têtes 1904 –Y n'irait pas chez une lope ? –Qui ça, une lope ? –Mais une coquine, un pédé ! Tu sais bien que tous en mangent 1904. La Maison Philibert 1968 Ralf, blondinet boutonneux, faux pédé, tringleur de seconde zone, parasite éhonté 1968. Le terminus des prétentieux 2003 Comment elle a pu sortir avec un pédé pareil ? 2003. Dans l'enfer des tournantes 1955 J'allais réveiller un ami sûr qui, mieux que personne, connaissait et connaît encore le monde des « pédés » parisiens 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra 2006 Allez vous faire mettre, PD 2006. Place Beauvau - La face cachée de la police 2002 C'est à nous qu'il parle ce pédé ? 2002. Momo le coursier 1975 Quand nous avions regagné nos cellules, les pédés, isolés et séparés des autres détenus, étaient conduits à la douche. 1975. Souvenirs obscurs d'un Juif polonais né en France 1978 Il est allé au Cirque, à Amiens. C'est un coin à pédés. 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine 1994 le général passait de main en main ; nous n'entendions plus ses menaces. On le traitait de connard, de pédé et d'enculé, il y avait aussi de vilaine allusions à sa mère qui aurait été une grande pute. 1994. La guerre des gusses 1965 Le mec avait une bouille rose comme un enfant de quatre mois ; des yeux bleus comme un nouveau-né. Une vraie frime de pédé. 1965. Le Tigre entre en piste <14 citation(s)>

Pédé, subst. masc.a) Abrév. pop. Les pédés de Saint-Germain-des-Prés, comme les maquereaux de Montmartre (Vailland, Drôle de jeu, 1945, p. 39). b) [En terme d'injure] Péj. Pauvre type. Ils ont le mors aux dents ces pédés, ce soir ! (J. Cordelier, La Dérobade, 1976, p.32 ds Cellard-Rey 1980). (tlfi:pédé) /

Le mot est le plus souvent péj. et sert de terme injurieux sans contenu précis. Abrév. de pédéraste (GR) / Apocope de pédéraste (George, FM48) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 636