ma chatte

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre ancien : 5 registre moderne : 5 fréquence : 16

ma chatte & ma petite chatte ; ma chatte en or ; pauvre chatte ; chatte ; bonne chatte n.f.

Appellation affectueuse ou amoureuse (à f.) ; terme de tendresse ; appellatif amical de mère (bourgeoise) à fille ; appellatif amical à f fragile

Synonyme : terme de familiarité : chéri

1957 Allons ma chatte ! Boude pas 1957. Du riffifi chez les femmes 1954 Eh bien ! ma petite chatte, je préfèrerais que tu m'aimes un peu moins et que tu sois plus raisonnable 1954. L'Aristo chez les tricheurs 1857 Qué qu't'as levé hier à Valentino, Caroline ? Un boyard anglais ou un mylord russe ? –Non, ma chatte ; je n'ai pu faire qu'un clerc d'huissier. Hein ! quelle pouillerie ! 1857. Dictionnaire de la langue bleue ou glossaire franco-parisien, à l'usage des touristes peu familiarisés avec les beautés de l'idiome capitalesque, dans Paris à vol de canard - Impressions de voyage dans les 13 arrondissements de la capitale 1915 Pense donc, si Euzébie ne recevait pas de mes nouvelles, elle en ferait une maladie, la pauvre chatte… 1915. Les poilus de la 9e 1911 Ce n'est pas une raison, maintenant que tu es rasibus, pour que je te baptise en foireux, ma pauvre chatte… 1911. Le journal à Nénesse 1903 Mon trésor, mon coeur, mon bijou, mon amour, ma crotte, mon trognon adoré, ma chatte en or, je t'aime [de femme à femme]. 1903. Les enracinées <6 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 939