attiger

date : 1915 registre ancien : 8 registre moderne : 9 fréquence : 18

attiger

& atticher

v. intr.

Exagérer, dépasser la mesure, pousser une plaisanterie trop loin ; hâbler, se vanter

Synonyme : exagérer, abuser, être culotté

1957 T'attiges ! maugré-t-il sans se retourner 1957. Du riffifi chez les femmes
1952 Faire gâfe à ne pas attiger avec les personnes qui ont des relations. Vous ne vous figurez pas tout de même que ça va se passer comme ça 1952. Une fille du tonnerre
1927 Tu attiges un peu, tu ne vois pas que tu les barbes ! Un discours, ça va bien, mais quand ça dure trop, on en a marre 1927. Les Pieds-Nickelés au Mexique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
1916 la censure ne rigole pas et ma fois je lui donne raison : car il y en a qui attiche trop. [21/08/1915] 1916. Lettres de mon soldat (1915-1916)
1974 Josyane ne me donne plus signe de vie. […] Drôle de lâchage ! Je trouve qu'elle attige un peu d'être partie 1974. Le roman d'un turfiste

<5 citation(s)>

De attingere (atteindre) la cabane (AYN) / Altér. de aquiger, 1596, par infl. de tige; aquiger serait apparenté à l'esp. aquejar «tourmenter» (Esnault) (GR) / abrégement de attiger la cabane (Dauzat1918) / Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).