se casser le tronc

registre moderne : 7 fréquence : 10

se casser le tronc

Se donner du mal ; se soucier ; (se faire du souci? déprimer?)

Synonyme : soucier (se), soucier, tourmenter, travailler, faire un travail Famille : se casser le cul : se donner du mal

1963 Avec lui, pas besoin de se casser le tronc pour trouver des circonstances atténuantes 1963. Satan est là 1965 Et toi, deuxième classe ou deux-ficelles, en tant que prof tu touchais ta paye civile, hein ? C'est ça qui compte, et t'avais pas à te casser le tronc !… [1940?] 1965. La débâcle 1957 après tout je me demande pourquoi je me casse le tronc, ce n'est pas moi que ça regarde, cette partie de l'affaire 1957. Les eaux troubles de Javel 1961 Elle a du retard ? Bois ton verre et ne te casse pas le tronc 1961. Des fruits, des fleurs et du plomb 1953 –J'en ai marre, marre de tout… –Si tu commences à te casser le tronc, si jeune, t'as pas fini !… 1953. Alors, pommadé, tu jactes ? 1953 Archi-raides, nettoyés [morts]. De ce côté, pas la peine de se casser le tronc avec eux. Les clients du parc aux os, c'est pas bavard. 1953. Alors, pommadé, tu jactes ? 1953 Tiens, pourquoi trimballes-tu un emporte-pièces avec toi ? s'étonne-t-elle en se mettant rapidement en tenue de travail. –Te casse pas le tronc, c'est un souvenir 1953. ...et ça continue ! <7 citation(s)>

TRONC, subst. masc. (Ne pas) se casser le tronc. (Ne pas) réfléchir, s'inquiéter. Te bile pas pour ça (...) te casse pas l'tronc. Ça ira (LE BRETON, Loi rues, 1955, p. 199). (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 240