jactance

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre ancien : 7 registre moderne : 7 fréquence : 29

jactance n.f.

Discussion, bavardage, échange verbal ; prolixité, aisance verbale, bagout ; fanfaronnade ; discours, rhétorique, éloquence ; voix

Synonyme : discours, boniment Morphologie : -ance Famille : jacter-jacasser

1963 Non, on ne repart pas en voyage. Mais c'est un endroit peinard pour la jactance 1963. Satan est là 1950 Musique de Marguerite Monnot et la jactance c'est le blot d'Edith 1950. Ainsi soit-il 1624 Tout beau, voila une jactance insuportable 1624. Les ramonneurs 1917 ces mercantis violemment patriotes en leur jactance, mais qui remplaceraient volontiers sur les drapeau les mots Honneur et Patrie par Doit et Avoir, ces mercantis vendent surtout du pinard. 1917. Le chass'bi. Notes de campagne en Artois et en Argonne en 1915 1911 machines chouettardes où il était question de « l'indulgence du Seigneur », du « royaume des cieux », et de « l'éternité »… C'était chiquement bonni et je n'ai jamais entendu de la jactance aussi moute… Ça me foutait une tremblotte dans le chouan… 1911. Le journal à Nénesse 1911 Bon sang !… Je me suis senti godiche… Et je n'ai pas reniqué la moindre jactance… 1911. Le journal à Nénesse 1911 Ah ! mes agneaux ! Qu'est-ce qu'il m'a jeté, le frère !… Mais, il n'y a pas à dire, c'était envoyé en première et tout ce qu'il y a de plus urf comme jactance… 1911. Le journal à Nénesse <7 citation(s)>

De jacter, et -ance (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 404