entôleuse

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1901 registre ancien : 9 registre moderne : 9 fréquence : 7

entôleuse & entôleur (masc.) n.f.

Prostituée voleuse, qui vole son client, qui vole la personne avec qui elle couche (avec complice éventuel) ; arnaqueur qui ne paye pas la prostituée ; qui escroque, trompe, dupe ; (insulte)

Synonyme : voleur, prostituée, prostitué, escroc Usage : prostitution

1912 Mais la véritable entôleuse procède plus adroitement et plus grandement. C'est généralement une Méridionale âpre et roublarde, Gasconne, Marseillaise, Toulousaine, qui « sait y faire » et ne s'attaque qu'au « miché » sérieux, au « vieux passionné » cossu. Ce genre d'entôlage se pratique à deux, quelquefois trois complices. 1912. Les plaies sociales. La Pègre 1963 Ce Corse était à lui, et bien à lui. La mort venait de le lui faucher. Il la considère comme une entôleuse 1963. Satan est là 1925 j'appelle mon homme, et tu vas voir s'il te les fera lâcher, et en vitesse, mes cent francs. Espèce d'entôleur ! Voleur de femmes ! 1925. La bonne vie 1925 Entôleuse ? Ah ! le bandit ! Il n'y a pas une femme, entends-tu, aussi correcte que moi avec le client… 1925. La bonne vie 1908 Sale flic à la manque !… entôleur ! crapule ! 1908. Les Pieds Nickelés arrivent, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912) <5 citation(s)>

De entôler (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 166